Pearson : la vente du Financial Times actée, au Japonais Nikkei

Nicolas Gary - 23.07.2015

Edition - Economie - vente journal - Pearson presse - Nikkei Japon


En quelques heures, la rumeur s’est changée en information, après que le groupe Pearson a confirmé être en discussions avancées pour la vente du journal Financial Times. Les pourparlers engagés avec le japonais Nikkei, on reste prudent, considérant qu’il n’y avait encore « aucune certitude quant au fait que les discussions aboutiront à une transaction », assure Pearson.

 

Financial Times cake

Sarah Marshall, CC BY 2.0

 

 

L’agence Reuters a d’ailleurs mis un terme aux spéculations : c’est le groupe média japonais Nikkei qui serait le repreneur – une transaction dont certains estimaient qu’elle pourrait se monter à 1 milliard £. Et c'est effectivement le cas.

 

La vente ne comprend cependant pas la participation de 50 % de Pearson dans The Econosmist ni le siège londonien, situé sur les rives de la Tamise.

 

Le journal, vieux de 171 ans, a su largement se réinventer sur internet, et profiter d’un modèle payant. 

 

« Je suis extrêmement fier de faire équipe avec le Financial Times, l’une des plus prestigieuses organisations presse au monde. Nous partageons les mêmes valeurs journalistiques », déclare Tsuneo Kita, président et directeur général du groupe Nikkei. 

 

Le groupe Pearson s’est associé à Bertelsmann pour constituer un groupe éditorial de très vaste ampleur, en fusionnant Penguin et Random House, détenu respectivement à 47 et 53 %.