No Easy Day : la Défense américaine condamne le militaire

Clément Solym - 12.09.2012

Edition - Justice - No Easy Day - Ben Laden - Justice


Le livre écrit par l'ancien commando de marine, au sujet du raid ayant provoqué la mort de Ben Laden, est toujours entre les mains du Pentagone pour expertise. Le secrétaire à la Défense, Leon Panetta, s'est exprimé à son tour, suggérant que Matt Bissonnette devrait faire face à des sanctions. Le membre du Cabinet du Président Barack Obama, était le responsable de la CIA chargé de superviser l'opération Geronimo au Pakistan, en Mai 2011.

 

 

 (Source : Official U.S Navy Imagery)

 

 

L'auteur du livre, publié le 4 septembre aux États-Unis, pourrait être pénalisé pour ne pas avoir sollicité au préalable l'approbation des autorités militaires. On ne sait pas encore quelles mesures prendra le Pentagone à l'encontre de l'ancien soldat, mais il est menacé de poursuites judiciaires depuis le mois d'août (voir notre actualitté).

 

Le Pentagone est actuellement à la recherche d'éventuelles révélations d'informations classifiées, dans le livre, et n'a pas encore rendu ses conclusions à ce sujet. Quoi qu'il en soit, l'auteur est d'ores et déjà accusé d'avoir manqué à son serment.

 

Leon Panetta, pour sa première réaction directe sur l'affaire, a affirmé : « En tant que secrétaire à la Défense, je ne peux pas dire aux Seals : “Vous pouvez prendre part à ces raids et ensuite écrire un livre dessus ou vendre votre histoire au New York Times” [...] Comment diable pouvons-nous mettre en place des opérations sensibles contre nos ennemis si les gens sont autorisés à agir comme ça ? »

 

L'homme soutient l'idée que le peuple ne doit pas être écarté de la vérité au sujet de cette opération militaire. Mais il souligne cependant qu'il serait préjudiciable au gouvernement de révéler, à ses ennemis, la manière dont procèdent leurs services pour les éliminer. Pour lui, il faut dissuader les autres anciens militaires à ne pas suivre l'exemple de Matt Bissonnette.

 

Leon Panetta a ajouté, que de révéler ce genre de détails stratégiques « peut évidemment compromettre d'autres opérations, et mettre en danger la vie de ceux qui y sont impliqués. » 

 

Matt Bissonnette s'est par ailleurs mis en danger lui-même en publiant son ouvrage, comme le rappelle le secrétaire à la Défense : « Il a pris part à l'opération qui a eu Ben Laden. Il est évident que cela devrait l'inquiéter. Cela nous inquiète pour sa sécurité. »