Nobel de littérature 2018 : d'abord, que l'Académie retrouve confiance

Nicolas Gary - 26.05.2018

Edition - International - prix Nobel littérature - récompense Nobel Suède - harcèlement sexuel metoo


L’Académie Nobel patauge en plein marasme. Le scandale qui avait éclaboussé la prestigieuse institution n’en finit pas de faire des taches. Précédemment, il avait été convenu que l’édition 2018 ne se tiendrait pas, reportée à 2019. Mais la Fondation Nobel envisage d’autres perspectives encore. 



Lars Heikensten - credit Alexander Mahmoud/Nobel Media AB

 

Les décisions se précipitent : début mai, la Fondation annonçait donc que l’édition 2018 était reportée, et que l’on verrait en 2019 pour saluer deux personnalités du Nobel de littérature. Entre temps, quatre nouveaux départs de jurés étaient actés, et l’on ne sait plus très bien qui tient la boutique.

 

Sauf que dans un entretien accordé à Sverige Radio, Lars Heikensten, directeur de la fondation Nobel, en charge de la dimension financière des prix Nobel, estime que l’édition 2018 pourrait tout simplement disparaître. Les tensions actuelles qui frappent l’Académie perturbent en effet tout le fonctionnement. Et pour le directeur, il serait préférable d’attendre qu’elle ait retrouvé une certaine contenance.

Et pour l’instant, l’Académie est surtout profondément malmenée par le scandale sexuel qui l’entoure. Le lien entre ce directeur d’institution culturelle à Stockholm, accusé de comportements déplacés, a rapidement ébranlé le Nobel. Aujourd’hui, non seulement Jean-Claude Arnault fait face à 18 femmes qui le mettent en accusation, mais par-dessus tout, une enquête a été diligentée. 


En effet, on le soupçonne d’avoir collaboré, voire divulgué des informations à des bookmakers, pour alimenter les paris et les enchères autour des lauréats potentiels. 

 

Or, Jean-Claude Arnault est marié à la poétesse Katarina Frostenson, membre du jury. Et c’est ainsi que le lien entre le harceleur, qui a pu profiter des bonnes attentions de l’Académie, et l’institution elle-même a éclaté, provoquant le scandale. 

 

Une véritable volonté de changement
 

À cette heure, souligne Lars Heikensten, rien ne presse donc : le prix 2018 sera remis « lorsque l’Académie suédoise aura retrouvé la confiance ou sera en voie de la retrouver à un degré suffisant ». Et d’ajouter : « Cela veut dire qu’il n’y a pas de date limite d’ici 2019. »

 

L’autre difficulté est que seuls 10 jurés sont à cette heure autour de la table, alors que dans les statuts, ils doivent être 12 au minimum pour élire de nouveaux membres. Les nombreux départs ont donc laissé l’Académie un peu exsangue, mais surtout boiteuse.

 

Heikensten multiplie actuellement les interventions dans les médias, jouant le pompier un peu partout. Précédemment, il avait déjà expliqué qu’une grande partie des difficultés rencontrées par l’Académie provenait de ce qu’elle était longtemps restée « une institution fermée ». Chose qui aurait contribué à la crise traversée. 

 

L’objectif est également de rassurer amis et partenaires internationaux, inquiets des divers rebondissements de l’affaire. Et cherchant à rassurer, il indiquait par ailleurs que l’annulation — ou le report — du prix Nobel de littérature n’affecterait pas les autres récompenses pour 2018. 

 

La Fondation s’est en tout cas engagée pour soutenir l’Académie, et Anders Olsson, écrivain et membre du jury souligne que les deux organismes « partagent probablement les mêmes objectifs. […] La volonté de changement vient de l’intérieur même de l’Académie ».
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.