Noël Corbin, directeur des Affaires Culturelles de la Ville de Paris

Julien Helmlinger - 02.06.2014

Edition - International - Noël Corbin - Affaires culturelles - Paris


En quittant la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, pour Matignon, Régine Hatchondo laissait un fauteuil vacant. Son successeur a été nommé en la personne de Noël Corbin, énarque spécialiste des finances, secrétaire général du ministère de la Culture depuis octobre 2012. Lors d'une rencontre avec les syndicats, l'information a émané de Bruno Julliard, l'adjoint chargé de la culture, et devrait être officialisée dans les jours à venir.

 

 

 

 

Régine Hatchondo va continuer sa carrière auprès de Manuel Valls, en tant que conseillère, et cessera « d'exercer les fonctions de directrice des Affaires culturelles de la Ville de Paris à partir du 28 avril 2014 ». En conséquence de quoi l'intérim a été confié à Olivier Fraisseix, actuellement directeur adjoint des Affaires culturelles, en attendant la nomination du successeur, visiblement Noël Corbin.

 

La maison ne serait pas inconnue du prochain directeur, qui avait occupé des fonctions de sous-directeur en remplacement de Laurence Pascalis, qui avait rejoint l'inspection générale de la ville de Paris. Ancien élève de l'ENA, puis attaché d'administration centrale, Noël Corbin a été affecté au ministère de l'Economie en 2003, avant de passer à la direction du budget.

 

Si son profil est plutôt celui d'un gestionnaire, Noël Corbin a rejoint ensuite le Musée du Louvre et le ministère de la Culture avant de faire son retour à la mairie de la capitale. Comme le bureau de Régine Hatchondo est occupé par l'ancien maire Bertrand Delanoë, le nouveau directeur va tout d'abord devoir se trouver le sien à l'Hôtel d'Albret, siège de la Drac dans le quartier du Marais. C'est la dure loi des chaises musicales.

Une fois cette question réglée, selon le blog social et culturel de la ville de Paris, il va lui falloir « se former en vitesse sur les questions des personnels, car le climat social est très dégradé dans les équipements culturels qui relèvent de sa direction. Selon plusieurs sources, il ne devrait d'ailleurs pas tarder à faire connaissance avec les syndicats, dès le milieu du mois de juin ». (via blog social et culturel à la Ville de Paris)