Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Noël, période où Dickens courait les rues pour déclamer son conte

Antoine Oury - 24.12.2013

Edition - International - Charles Dickens - Chant de Noël - lecteur de rue


Plutôt que de regarder pour la énième fois Maman, j'ai raté l'avion, ou Le Père Noël est une ordure, pourquoi ne pas se prêter au jeu de la lecture de conte ? Charles Dickens, fameux auteur du Chant de Noël de Mr. Scrooge, parcourait visiblement les rues pour déclamer son texte, et en profitait, au passage, pour affiner ses effets, en réalisant des coupes et des modifications en direct.

 


Édition originale du Chant de Noël, annotée par l'auteur

 

 

Le froid, les engelures et le rhume, pires que tous les fantômes de toutes les époques, n'ont pas arrêté Charles Dickens dans sa lecture expérimentale, qu'il mettait à profit pour corriger et améliorer son propre texte. Ou encore la façon de le lire : Dickens biffait des paragraphes entiers, les jugeant inadaptés à la lecture à voix haute, et notait dans la marge l'attitude scénique à adopter (« Voix mystérieuse »).

 

D'après Isaac Gewirtz, spécialiste de l'écrivain britannique, ce dernier aurait délivré près de 150 lectures de son texte, publiques, dans la rue. Si les premières duraient près de trois heures, Dickens semble s'être rendu qu'arrêter les badauds pendant tout ce temps relevait du véritable miracle de Noël...

 

 

 

 

À cette époque, dans la seconde partie du XIXe siècle, « si les lectures publiques de fiction ou de poésie n'étaient pas faites, cela était considéré comme une dépréciation d'un travail ou une indignation pour l'auteur », souligne Isaac Gewirtz. Obstiné, Dickens était résolu à s'en charger lui-même, sans prendre cette tâche à la légère...

 

Pour l'attente aux caisses des grands magasins, il aurait été parfait.

 

(via Open Culture)