Non, une bibliothèque ne peut pas faire du portage ou ouvrir un “drive”

Antoine Oury - 20.04.2020

Edition - Bibliothèques - bibliotheque livres - bibliotheque coronavirus - bibliotheque portage


Une situation inédite provoque des réactions inédites : fermées depuis le mois de mars, les bibliothèques et médiathèques françaises se sont organisées pour maintenir un lien avec leurs usagers, parfois en instaurant des services nouveaux, comme le portage de livres à domicile ou le retrait d'ouvrages par les usagers, façon « drive ». L'Association des Bibliothécaires de France annonce que ces solutions ne sont pas conformes avec les directives des autorités.

Médiathèque Françoise Sagan (Paris 10e)
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Après plus d'un mois de confinement, la situation restait contrastée, selon les établissements de prêt et selon les territoires. Certains ont totalement arrêté leur activité, d'autres en maintiennent une en interne, et d'autres encore tentent de maintenir un lien physique avec leurs usagers, parfois à la demande de leur autorité de tutelle. Avec, dans certains cas, des situations conflictuelles avec les personnels.

Plusieurs établissements ont mis en œuvre des solutions comme le portage de livres à domicile ou le retrait de document par l'usager, avec la mise en place d'un « drive », un guichet permettant de minimiser les contacts le temps de la récupération des commandes. Nous avions interrogé des bibliothécaires, à Pau et à Pussay, qui avaient mis en place ces services de portage à domicile.

Dès la fermeture des établissements, le mot d'ordre de l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) était clair : « Le véritable héroïsme est de rester chez soi et de limiter ses déplacements au strict nécessaire. » L'organisation n'a pas changé d'avis et assure aujourd'hui que les services de portage et de drive mis en place ne sont pas conformes aux directives gouvernementales.

S'appuyant sur le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 et sa mise à jour du 14 avril dernier, qui prolonge la fermeture des bibliothèques jusqu'au 11 mai, au moins, l'ABF se livre à une petite explication de texte : « Les services de drive et de livraison étant autorisés seulement pour la catégorie (M) des magasins de vente et les centres commerciaux, et la bibliothèque relevant d'une autre catégorie d'établissement (S), il n’est pas autorisé de mettre en place ce type de service », peut-on lire sur Facebook.
 


Si les autorités gouvernementales ou ministérielles n'ont pas spécifiquement communiqué sur le sujet, l'interprétation de l'Association des Bibliothécaires de France ne laisse plus vraiment de place au doute...


Commentaires
Que du bon sens dont sont dépourvues certaines mairies qui sous prétexte de diffusion de la culture, de solidarité avec les personnes âgées et isolées mettent en danger leur personnel et les habitants. Élus et directions qui prônent la mise en place de ces services ne sont pas ceux qui généralement sont sur le terrain (ils sont tous en télétravail ! ). Regardez comme les villes mettent en avant ces opérations : il s'agit en fait d'objets de communication. Ces opérations irresponsables ne concernent qu'une poignée d'habitants et témoignent d'une grande médiocrité de jugement. Merci à l'ABF pour rappeler qu'en période de confinement l'essentiel est de rester en vie et de se soucier uniquement de la santé des autres.
Le confinement, c'est pas pour rester en vie, c'est pour ne pas engorger les hôpitaux... car, quand on va sortir, faudra des masques, distances sociales, gestes barrière, etc... le danger sera la même qu'aujourd'hui, et on ne peut rester confiné toute sa vie,..c'est par les jeunes et les travailleurs que se fera l'immunité collective... ce qui est étranger c'est que sur cette carte on voit bien que la moitié ouest est moins engorgé, ... pourquoi ne pas avoir transféré les malades à l'ouest ?? https://mapthenews.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/5df19abcf8714bc590a3b143e14a548c

toujours beaucoup de cas : plus de 2000 nouveaux par jour https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-coronavirus-en-france-les-medecins-frappes-de-plein-fouet-dernieres-infos/

car dès que les écoles vont rouvrir et les entreprises, le virus va continuer à circuler... pourquoi ne pas montrer et démontrer que les services (avec toutes les précautions sanitaires qui évitent le contact social) drive et portage à domicile (comme les services numériques) sont aussi des services essentiels à une nation démocratique : une nourriture de l'esprit essentiel en confinement... ??
L'immunité collective ? Ah bon, je pensais que rien n'était sûr en terme d'immunité !
Les musées seront fermés jusqu'au mois de juillet et les bibliothèques donc, travail interne, réouvertures par communes ?
J'ai dû chercher dans deux dictionnaires avant de trouver en ligne le mot DRIVE. Au Québec, nous n'utilisons jamais ce mot sauf dans l'expression DRIVE-IN qui s'appliquait initialement aux ciné-parcs...
Les livres sont des vecteurs de transmission du virus et doivent être désinfectés par des personnels équipés de masques ffp2 charlottes et combinaisons de sécurité .Qui est assez idiot pour ne pas le comprendre et pour vouloir emprunter un livre venant peut -êtte f'une maison contaminée
Bonjour à tous. Il va falloir falloir réactualiser l’article, ou aller chercher d’autres sources d’information, juridiques cette fois-ci. La situation actuelle, c’est celle-là : Le maire d’une commune peut demander au préfet ou au sous-préfet l’autorisation de mettre en route certains services des bibliothèques municipales. Et le préfet peut accorder cette autorisation. C’est donc une autorisation au cas par cas, en fonction de l’architecture de la BM, en fonction du protocole sanitaire à respecter, etc.. Il ne s’agit pas d’une ouverture pleine et entière, mais bien de services restreints. En dehors de ce cas là, la BM doit rester fermée. Désolée de vous demander des investigations supplémentaires ! ^^
Hélas il y a toujours des inconscients ! Heureusement que ces demandes sont rejetées car ce serait du n'importe quoi...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.