Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Norvège : Anders Behring Breivik, un terroriste à l'imagination délirante

Clément Solym - 27.07.2011

Edition - Société - norvège - Breivik - texte


Avant de passer à l’action en Norvège, Anders Behring Breivik a mis en ligne 2083, une déclaration d’indépendance européenne, soit 1518 pages qui pourraient, sous certains aspects, s’apparenter à un scénario noir de science-fiction. Pendant trois ans, le terroriste s’est attelé à l’écriture de cet ouvrage qui mêle détails biographiques, motivations de ses actes, description de son quotidien et projections catastrophes, selon nos confrères du Monde.

Reprenant une précaution d’usage dans l’univers littéraire, le jeune homme se place en tant que receveur neutre : « L'auteur ne condamne ni n'approuve aucune des descriptions contenues dans ce livre ». Mais, selon lui, les élites politiques actuelles, par leurs actions, poussent à la concrétisation de ce qui est décrit dans ce document.

S’immergeant dans le rôle d’un templier des temps modernes, le terroriste ramène le combat sur « les droits des peuples autochtones d'Europe », s’attaquant au multiculturalisme, au politiquement correct et plus fortement à l’islam qui envahirait le continent.


Selon l’auteur, l’homme européen est en péril, pris dans un courant de féminisation sans précédent. La société européenne se retrouve alors sans défense. Il faut donc mettre en place un plan de contre-attaque redoutable qu’il décrit en trois phases. Tout d’abord, des actions ciblées radicales en Europe par des cellules ne dépassant pas deux individus, afin de sensibiliser la population.

Ensuite, viendra un temps où la résistance se renforcera pour arriver au renversement des pouvoirs en place en Europe. Et, d’ici la fin du siècle, cette stratégie pourrait permettre de déboucher sur une déportation massive des musulmans qui ne se plieraient pas à des règles d’intégration devenues drastiques. Un véritable roman de science-fiction, et des plus noirs…

Après l’expression d’un tel plan, on retrouve des explications nées de son histoire personnelle et la narration des phases importantes de sa vie. Enfin, on arrive sur des descriptions quasi quotidiennes de la préparation des attentats. Il répète ne pas vouloir passer pour un fou. Mais il veut faire entendre sa voix, faire des émules. En attendant, il risque bien de passer le reste de son existence derrière les barreaux.