Note et dénote : les carnets de Paperblanks

Clément Solym - 07.06.2010

Edition - Les maisons - carnets - ecrire - feuilles


« Ramiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! J’en veux un ! »

Ce genre de cri le matin vers 15 h au réveil, c’est vraiment pas idéal pour s’assurer de démarrer sereinement sa journée. Même habitué aux hurlements stridents de Clément, c’est toujours délicat de se faire vriller le tympan d’un cri d’amour comparable à celui de la mouette à la saison éponyme…

Bref. Paperblanks nous a fait parvenir trois de ses carnets, pour ceux qui dans la rédaction travaillent encore sur papier. Des outils appréciables, et plutôt agréables, que l’on emportera partout - et non sans une certaine classe.


Si vous avez raté la fête des Mères, ce sera peut-être l’occasion de faire à papa un cadeau pour petit prix - puisque les modèles débutent à partir de 15 €… et ne montent pas très haut tout de même.

Plusieurs tailles existent en fonction des besoins (ultra, maxi, moyen, mini et slim, comme les jeans), avec des couvertures originales et fantaisistes. Pour les pères, justement, trois collections à découvrir :
  • Compagnon de poche, aux couvertures sérieuses et architecturales
  • Les portes du Caire, qui reproduit l’ornementation artisanale locale
  • Manuscrits estampés, frappés du sceau de grands artistes, tels que Chopin, Shakespeare ou Van Gogh.
Une invitation à l’écriture, autant qu’au voyage, et bien plus encore. Le tout à retrouver à cette adresse pour plus de renseignements.