Note2be interdit et riposte avec une nouvelle version

Clément Solym - 26.06.2008

Edition - Société - note2be - interdiction - noter


La décision a été rendue hier et Note2be a bel et bien reçu l'interdiction de présenter « données nominatives d'enseignants aux fins de leur notation ». Cette confirmation, peu étonnante, s'accompagne également d'une condamnation de 4.000 € à payer aux plaignants. Cette interdiction s'applique aussi au forum de discussion du site.

Les syndicats sont évidemment satisfaits de cette décision et du rejet de l'appel que Stéphan Cola avait fait. Mais ce dernier ne s'avouera pas vaincu ; une version 2 qui se pliera « à la fois aux critiques qui nous étaient adressées et aux motivations des juges » et présentera « deux évolutions majeures », « tout en permettant à note2be de proposer à nouveau la notation nominative des enseignants en ligne », sera mise sur pied.

Et Stéphane de rire sous cape : « Les élèves et leurs parents peuvent donc reprendre le chemin du site dès maintenant », selon un communiqué. Évolution n°1 : « la recherche par nom de professeur a été supprimée ». « Il n'est désormais plus possible de trouver le lieu d'affectation d'un professeur sur le renseignement de son nom seul. Les enseignants ne sont plus accessibles que par le biais de leur établissement. Ainsi le 'secret de l'affectation', si cher aux syndicats, est-il préservé », explique un communiqué.

D'autre part, « il faut être inscrit dans un établissement comme élève ou parent d'élève pour pouvoir noter les professeurs concernés et accéder à leur notation ». Auparavant tout élève pouvait le faire à l'envi. Mais l'on apprend surtout que la notation sera disponible pour plus de professions encore, et touchera « l'ensemble des professionnels et prestataires de service ».

Sacré Phoenix...