Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Nous habitons la Terre : le nouveau livre de Christiane Taubira

Victor De Sepausy - 24.02.2017

Edition - Société - Taubira - habitons - terre


L’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira vient de publier un nouvel ouvrage aux éditions Philippe Rey. Intitulé Nous habitons la Terre (128 pages, 9 €), ce livre entend dénoncer les inégalités et les violences qui gangrènent notre planète. Il faut dire que depuis sa démission du gouvernement en janvier 2016, Chrisitane Taubira a pu mettre à profit son temps pour s'adonner à l’écriture.

 

 

Dans cet ouvrage, Christiane Taubira s’attaque à la notion de crise, un concept qui est utilisé de façon quasi permanente pour décrire l’actuelle situation économique. Or, recourir sans cesse à cette image contribuerait à assoir la domination des puissants.

 

Avec une écriture incisive et forte, Christiane Taubira cherche à redonner du sens à des mots qui sont bien trop souvent dévoyés aujourd’hui. Soutien de Benoît Hamon, l’ancienne garde des Sceaux entend appeler à un renouveau de la lutte pour une plus grande égalité sociale.

 

Elle affirme ainsi dans cet ouvrage que « Les mots nouveaux sont de vieux mots. Crise. Compétitivité. Progrès technique. Intégration. Assimilation. Consensus. Sacrifices. Terrorisme. Civilisation. Barbarie. Les ficelles sont usées mais tiennent encore. Mise en cause. Mise au ban. La méthode éprouvée est l’intimidation. Cependant, tout n’est pas perdu. Il nous reste d’anciens mots qui sont encore tout neufs et que nous devons réhabiliter. Dialogue. Débat. Diplomatie. Sûreté. Il ne tient qu’à nous de réapprendre à penser le monde et notre action sur le monde autrement qu’en anathèmes et en bombardements… » 


Pour approfondir

Editeur : Philippe Rey
Genre :
Total pages : 128
Traducteur :
ISBN : 9782848766119

Nous habitons la Terre

de Taubira, Christiane(Auteur)

" Nous devons reprendre l'ouvrage. Nous, la Gauche. En renouant avec notre identité : refaire de la justice sociale la colonne vertébrale des politiques publiques ; reprendre en charge la question démocratique ; penser la culture ; retisser les liens de solidarité internationale avec les travailleurs, les déshérités, les femmes opprimées, les enfants exploités, les croyants et les incroyants persécutés, les victimes des traites, des guerres, des misères, des catastrophes. Et assumer tout cela tête haute. " Ch. T. Dans

J'achète ce livre grand format à 9 €