Nouveau contre-temps pour le démantèlement de Boders

Clément Solym - 23.09.2011

Edition - Société - border - barnes - noble


La liquidation de Borders continue de n'en pas finir. Après l'annulation de la première vente aux enchères début du mois (notre actualitté), reportée, c'est au tour de la vente de ses éléments de propriété intellectuelle d'être suspendue.


La validation de la vente des éléments de la propriété immatérielle de Borders (nom, marques, fichiers clients) à son concurrent Barnes & Noble est reportée, après qu'un juge ait estimé que les conditions de respect des droits privés de 48 millions de clients doivent être clarifiées.

Le juge américain Martin Glenn, spécialisé sur les affaires de banqueroute, a ajourté aujourd'hui à Manhattan l'audience qui devait voir approuver la vente, affirmant que des modifications devaient être apportées à ses conditions de réalisation.

Cette décision est intervenue après le rendu d'un rapport d'expertise sur le respect de la vie privé, transmis à la Cour hier.

(via Booktrade)