Nouvelle tentative de censure d'un livre à charge contre... Melania Trump 

Gariépy Raphaël - 26.09.2020

Edition - Société - livre censure Etats-Unis - Melania Trump révélation - première dame Donald trump


Le département de la Justice des États-Unis et des avocats de la famille Trump ont tenté d’empêcher la publication d’un livre à charge contre la première Dame. Écrit par l’ancienne meilleure amie de Melania Trump, l’ouvrage n’épargne personne dans le camp présidentiel. 
 
MELANIA TRUMP
 

Ces derniers mois, une série de témoignages proposant une image peu flatteuse du président ont subi des pressions diverses afin de retarder, voire annuler leur publication. The Room Where It Happened, livre de John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale, a ainsi bien failli ne jamais voir le jour, les avocats de la Maison blanche accusant le texte de contenir des informations classées confidentielles.

L’ouvrage de Mary L. Trump a enduré l’acharnement judiciaire du Donald Junior, le jeune frère du président américain. Quant à Michael Cohen, l’ancien avocat de Trump, il a été renvoyé en prison pour empêcher la parution de son pamphlet avant les élections. 

Aujourd’hui un nouveau livre est victime de pressions présidentielles, avec une différence notable : il s’attaque cette fois-ci à Melania Trump. La charge provient de Stephanie Winston Wolkoff, ex-conseillère et meilleure amie de la Première Dame. Celle-ci vient de publier Melania and me chez Simon & Schuster, ce 1er septembre.

Outre des considérations sur la personnalité de la première dame, Wolkoff, qui a notamment aidé à planifier la cérémonie d'investiture de Donald Trump en 2017, met en lumière la guerre larvée qui existe entre la femme du président et sa fille Ivanka. 

Dans ce qui est désormais un best-seller du New York Times, l’ancienne conseillère révèle ainsi comment son amie de longue date ans a dirigé « l’opération Block Ivanka » pour s’assurer que la fille aînée du président ne monopolise pas les feux de la rampe lors de l’inauguration du mandat présidentiel. 
 

Des intimidations répétées 


Le 7 juillet dernier, soit près de deux mois avant la sortie de l’ouvrage, le journal The Daily Beast prenait connaissance du livre et annonçait dans ses colonnes sa sortie prochaine. Le lendemain de la mise en ligne de l’article, Marc Kasowitz, l’avocat historique de Donald Trump, qui représente également Melania, envoyait une lettre à Wolkoff ainsi qu’à son éditeur. 

Le courrier affirmait que le livre enfreignait une clause de confidentialité signée par la conseillère le 22 août 2017 dans le cadre de l’organisation de la cérémonie d’investiture du président. L’avocat de l’autrice a rapidement répondu, qualifiant les allégations de « non fondées » : l’accord de services était inapplicable, car résilié voilà plus de deux ans.

Si cet échange de courriers rappelle les intimidations qu’a connues John Bolton avant la diffusion de son document, cette fois-ci les choses sont allées plus loin. Comme l’indique The Daily Beast, le 15 juillet, le procureur général adjoint par intérim de la division civile du ministère de la Justice, Ethan P. Davis, s’est joint aux efforts du clan Trump pour empêcher la publication du manuscrit. 
« Si ces éléments sont authentiques, le livre contient alors des informations gouvernementales que Mme Wolkoff a expressément promis de ne pas divulguer. Veuillez confirmer immédiatement, mais au plus tard le 17 juillet, que le livre de Mme Wolkoff ne contiendra aucun point couvert par le contrat. Si vous ne pouvez pas le faire, le gouvernement entreprendra des poursuites par tous les recours juridiques disponibles », stipule la lettre du haut fonctionnaire, adressée à Simon and Schuster. 

Enfin au mois d’août, la Maison blanche avait également décidé de discréditer l’ancienne conseillère avant la sortie de son livre, déclarant dans un communiqué : « Ce livre n’est pas seulement follement exagéré, il n’est tout simplement pas véridique. C’est un exercice de déformation bizarre de la vérité et de condamnation malavisée au nom de l’apitoiement sur soi. Il est regrettable et préoccupant qu’elle ait à ce point exagéré leur amitié et son très bref rôle à la Maison blanche. » 

Malgré cela, et comme pour les autres ouvrages à charge sur le président, les tentatives de censure se sont finalement retournées contre Trump et son administration puisque le livre est aujourd’hui bien placé dans la liste des best-sellers. « Il est important que la vérité soit révélée et que justice soit rendue », a déclaré Wolkoff. 


Crédit photo : Melania et Donald Trump - Domaine public 


Commentaires
Encore un article d'Actuallité sur un névrosé anti-Trump, payé par les Démocrates pour bousculer Trump pendant la campagne présidentielle. À croire que vous vous passionnez pour le camp Biden.

Aux États-Unis, tous les coups sont permis et le niveau des débats de la campagne dépasse rarement celui d'une classe de CM2. S'en faire l'écho est rarement reluisant, du moins s'en l'expliquer !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.