Nouvelles fermetures de librairies chez Barnes & Noble

Julien Helmlinger - 10.12.2014

Edition - Barnes & Noble - Librairies - Crise économique


Fermer ou ne pas fermer ses librairies de brique et de mortier en situation de crise ? Telle était la question que se posait sérieusement la chaîne Barnes & Noble, en janvier 2013, après avoir fait état de son mauvais bilan financier de l'année précédente. La société imaginait le commerce de livres dépérir au fil de la décennie qui s'annonçait. Depuis, elle a lâché du lest, mais affiche toujours des pertes. Selon certains observateurs du marché, l'enseigne n'aurait pas encore renoncé à toutes ses boutiques jugées insuffisamment rentables. D'autres fermetures en perspective ?

 

Barnes & Noble - Oak Park Mall

Barnes & Noble, centre commercial de Oak Park

(Mike Kalasnik, CC BY-SA 2.0)

 

 

Ce lundi, le DeKalb Daily Chronicle a annoncé que la chaîne de librairies allait fermer sa boutique basée dans la ville de l'Illinois, dès la fin du mois de décembre. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle d'une autre librairie de la chaîne, basée dans le Bronx. Selon le propriétaire des lieux à DeKalb, Mid-America Management, Barnes & Noble a fait sa propre offre pour un éventuel nouveau bail, mais en refusant de négocier. 

 

Désormais la communauté des lecteurs de la ville de DeKalb se tourne vers William Staebler, de Mid-America Management, lui demandant pourquoi sa société expulse le libraire du bâtiment qu'il occupe. Question à laquelle il répond qu'il ne s'agit pas d'une expulsion, que les représentants de la chaîne ont refusé les offres qui lui ont été faites au cours de l'année passée, bien que celles-ci révisaient le loyer à la baisse.

 

Le phénomène de gentrification, invoqué pour justifier la fermeture de librairie dans le Bronx, ne serait donc pas la cause de celle programmée dans l'Illinois. Cependant, si William Staebler estime que Barnes & Noble s'est résigné à fermer boutique, cela reste discutable. Comme il l'admet lui-même, la chaîne a soumis une offre pour renouveler son bail, signe qu'elle conservait probablement un espoir de maintenir son magasin ouvert.

 

Pour le moment la chaîne n'a pas explicité plus précisément sa position. Quoi qu'il en soit, une fermeture de la boutique de DeKalb, ouverte depuis 2002, toucherait quelque 28 emplois. Du côté de la Ville, comme du bailleur, on explique encore espérer un arrangement, et dans le cas contraire, avoir la volonté de donner priorité à un repreneur qui soit lui aussi un libraire capable de répondre aux attentes de la communauté des lecteurs.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.