Nouvelles lignes directrices pour les agents littéraires britanniques

Julien Helmlinger - 17.11.2014

Edition - International - Agents littéraires - Auteurs - Contrats d'édition


Au Royaume-Uni, l'Association of Authors' Agents (AAA) a récemment adopté un nouvel ensemble de lignes directrices, une mise à jour censée répondre à l'élargissement de l'éventail de services offerts par les agences littéraires. La rédaction de 14 nouveaux points a été dirigée par la membre du comité Lizzy Kremer, agent pour David Higham Associates. Les lignes directrices sont destinées à accompagner le Code de pratique de l'organe.

 

 

Signing Paperwork

CC BY 2.0 par Dan Moyle 

 

 

Ces bonnes pratiques destinées à encadrer la profession ont été votées par les membres, via mail, avec un taux de participation supérieur à 80 %. En vertu de ces nouvelles lignes directrices, les membres de l'AAA sont notamment tenus de « définir clairement et par écrit leurs conditions d'affaires en fonction de tous les services offerts aux auteurs ».

 

Si un agent veut fournir un soutien aux écrivains désirant être autopubliés, ils ne devront pas manquer d'indiquer tous les frais qui seront à la charge de l'auteur. Ils s'engagent par ailleurs à les aider à créer de la valeur ajoutée, et à ne prendre aucune décision sans leur accord préalable.

 

Lizzy Kremer a déclaré : « Je suis extrêmement reconnaissante à l'égard de mes collègues du comité qui ont travaillé très dur pour élaborer et affiner les lignes directrices, ainsi qu'aux membres de l'AAA plus étendue qui se sont impliqués en étroite collaboration dans le processus de développement. »

 

La directrice générale de la Society of Authors, Nicola Solomon, a favorablement accueilli ces nouvelles dispositions. Elle avait elle-même déjà pointé le fait qu'une minorité d'auteurs s'était plainte d'avoir rencontré des problèmes en se faisant assister par un agent dans le cadre de leur autopublication. Elle félicite l'organe d'avoir entendu ses revendications et de préserver ainsi l'intérêt des écrivains.

 

Pour consulter l'ensemble des bonnes pratiques, se rendre sur le site de l'AAA.

 

(via The Bookseller)