Nuit des bibliothèques, horaires, service civique : améliorer le service public

Antoine Oury - 02.11.2015

Edition - Bibliothèques - Sylvie Robert rapport - bibliothèques horaires - nuit service civique


Après quelques semaines de délai, le rapport de la sénatrice socialiste d'Ille-et-Vilaine Sylvie Robert a été remis ce matin à la ministre de la Culture et la Communication. Parmi les 18 préconisations avancées dans le rapport, quelques-uns ont d'ores et déjà conquis Fleur Pellerin, notamment l'organisation d'une Nuit des Bibliothèques nationale ou l'augmentation du budget des Contrats Territoires Lecture.

 

Sylvie Robert, sénatrice d'Ille-et-Vilaine (Bretagne) et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication - Remise du rapport sur l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques

Sylvie Robert et Fleur Pellerin (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Fleur Pellerin citera le texte de Neil Gaiman pour clore son discours, Pourquoi notre futur dépend des bibliothèques, de la lecture et de l'imagination, afin de souligner son attachement pour ce service public. Un amour partagé par les Français, note la ministre, qui attendent de pouvoir accéder plus facilement aux établissements et à leur offre culturelle.

 

À ce titre, les services du ministère sont en train « d'identifier les territoires où [les bibliothèques] manquent aujourd'hui », explique Fleur Pellerin, qui voudrait que chacun puisse trouver une bibliothèque « à 20 minutes de chez lui ».

 

Liberté d'accès, mais aussi de diffusion, alors que l'Association des bibliothèques de Seine-Saint-Denis évoquait il y a quelques jours un retour inquiétant de la censure, appliquée par des élus ou des municipalités. La ministre de la Culture évoque le cas de Villers-Cotterêts, où le maire Front national Franck Briffaut avait censuré une œuvre exposée à la médiathèque, et annulé le vernissage de l'exposition. « L'art faisait ce qu'il avait à faire de mieux : il dérangeait », souligne la ministre.

 

Pour protéger ces lieux de savoirs et de connaissances, la ministre ajoute sa voix à celle de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique absente lors de la présentation du rapport, pour appeler à un maintien de la Dotation Générale de Décentralisation (DGD), aide de l'État versée aux collectivités. Le projet de loi de finances, discuté cet après-midi même, en fixera le montant.

 

Un amendement devrait par ailleurs permettre à la DGD de financer « un projet d'extension des horaires d'ouverture », et plus seulement les constructions et rénovations de médiathèques.

 

Le gouvernement marche évidemment sur des œufs lorsqu'il s'agit d'élargir les horaires d'ouverture, ou d'ouvrir le dimanche : dans son rapport, Sylvie Robert invite à la prise en compte des territoires, et Fleur Pellerin évoque ainsi l'architecture et le fonctionnement des établissements. « Lorsque les locaux sont mal adaptés, et mobilisent un trop grand nombre d'agents, ou que les dispositifs automatiques ne sont pas assez développés, il est difficile d'ouvrir plus largement des médiathèques », explique-t-elle.

 

« Le cadre d'emploi de la dotation générale de décentralisation sera précisé, afin que les taux d'aide bonifiés soient accordés par l'état aux projets qui prennent le mieux en compte la maîtrise de coût de fonctionnement futur », promet la ministre de la Culture. Les Contrats Territoires Lecture, qui permettent de financer, des actions de promotion de la lecture, verront leur montant doubler à 2,2 millions € pour 2016, et pourront financer des actions en bibliothèques.

 

Sur le terrain de l'emploi, les annonces sont plus mesurées, puisque la seule piste évoquée est la mobilisation de volontaires du service civique : « Les bibliothèques sont le terrain idéal pour le déploiement du service civique dans le domaine culturel », assure Fleur Pellerin. Un livret rédigé par l'interprofession et le ministère sera diffusé d'ici la fin de l'année.

 

Pour améliorer l'information auprès du public, le ministère soutiendra également les collectivités qui souhaitent s'équiper d'une application mobile pour informer les usagers des horaires d'ouverture, et cherchera à organiser, en collaboration avec les collectivités, les élus et les professionnels, une Nuit des Bibliothèques nationale, sur le modèle de celle organisée par l'agglomération lilloise