Numérique et papier : les tendances américaines

Clément Solym - 14.12.2012

Edition - International - Tendances - Graphique - Comportements de lecture


Tandis que la société 3DIssue a diffusé plus tôt dans la semaine une infographie sur la montée en puissance du livre numérique outre-Atlantique (voir notre actualitté), le site Web de Mashable a publié un autre graphique s'intéressant également aux comportements des lecteurs américains. L'occasion de compléter le tour d'horizon, sur la question de la cohabitation ou de l'éventuelle cannibalisation entre les divers formats du livre.

 

 

L'infographie illustre notamment la popularité des e-readers auprès des consommateurs américains. Ainsi, un interrogé sur six serait un utilisateur de tablette ou de lecteur ebook, et la même proportion aimerait en acquérir un dans l'année à venir. Et 25 % des moins de 30 ans seraient d'ores et déjà adeptes des appareils de lecture numérique.

 

En 2011, le marché du livre numérique s'est envolé de 117 %. Mais qu'en est-t-il d'un éventuel risque de cannibalisation du format papier ? D'après l'étude, seul un usager d'e-reader sur dix aurait l'intention d'abandonner définitivement les imprimés. Ils seraient d'ailleurs 49 % à lire quotidiennement sur leurs e-readers, mais également 59 % à lire chaque jour des imprimés.

 

Les deux formats pourraient donc bien être complémentaires, tandis que le graphique indique notamment que 60 % des 16-29 ans affirment continuer de fréquenter les bibliothèques. D'autre part, le livre papier reste la référence pour les parents qui souhaitent lire avec leurs enfants, et ce, à 81 % des interrogés contre 9.

 

En terme de rapidité moyenne de lecture, le livre papier serait le format que les lecteurs parcourent le plus rapidement. Tandis que les lectures sur iPad seraient à 6,2 % plus lentes, et celles sur Kindle à 10,7 %, en comparaison aux imprimés.