O'Reilly : pas de cannibalisation entre ebooks et papier

Clément Solym - 25.02.2011

Edition - Société - ebooks - papier - vendre


Les Éditions O'Reilly, spécialisées dans le secteur technologique et informatique vient de publier quelques intéressants renseignements sur les ventes réalisées en 2010. Un simple comparatif entre livres papier et livres numériques.

La popularité des livres numériques est clairement visible, explique Mike Hendrickson, vice-président de la maison dans la section stratégie pour contenu. Les chiffres sont formels : 88 % des ventes à l'unité sont des ebooks et 79 % des revenus itou, liés aux ventes réalisées sur oreilly.com.

« Ce qui est vraiment impressionnant, c'est que la croissance de nos produits numériques augmente bien plus vite que le déclin des demandes en produits imprimés. Cela me laisse croire que nous ne voyons pas un type de produit en cannibaliser un autre - ils se complètent plutôt les uns les autres. »
Selon leurs résultats, les fichiers PDF perdent de la vitesse, alors que l'ePub et la vidéo représentent des secteurs massivement demandés. Évidemment, le format Mobi n'est pas bien loin - c'est celui du Kindle... Mais le déclin des PDF fait sens, ajoute Mike. « O'Reilly utilisait ce format pour une offre de deux types de livres : papier et PDF. Maintenant que nous proposons nos oeuvres dans quasiment tous les formats disponibles », ajoute-t-il, le format PDF ne fait plus vraiment sens.

Alors, toutefois, une chose est à retenir : d'abord, qu'en sa qualité d'éditeur spécialisé dans les nouvelles technologies, ses clients sont nécessairement plus à même de chercher des fichiers qui leur permettent de profiter des contenus par le biais des appareils qu'ils peuvent utiliser.

Il sera intéressant de suivre, à ce titre, l'évolution des ventes chez Eyrolles, spécialisé lui aussi dans les domaines techniques - bien que toutefois différent de ce qu'O'Reilly peut proposer.