Obama reconnaît la « détermination » de son prédécesseur

Xavier S. Thomann - 26.04.2013

Edition - Bibliothèques - George W. Bush - Barack Obama - Dallas


Nous vous annoncions il y a peu l'ouverture de la bibliothèque présidentielle George W. Bush à Dallas au Texas. Barack Obama était présent lors de la cérémonie et il a évoqué le mandat de son prédécesseur en des termes tout à fait consensuels. 

 

George W. Bush, Forty-third President (2001–2009)

cliff1066™, CC BY 2.0

 

 

Revoir son jugement est peut-être un bien grand mot. Dans le cadre d'une inauguration des plus formelles, pas facile de dire le fond de sa pensée concernant l'héritage politique du vainqueur des élections de 2000 et 2004. L'actuel président s'en est donc tenu à des formules d'usages, refusant toute forme de polémique. 

 

Il a notamment mis en avant la « force et la détermination » de son prédécesseur, rappelant que W est un « good man » (un homme bien). Et il a rappelé l'attitude exemplaire du 43e président lors de la passation de pouvoirs, en janvier 2009. 

 

En tout cas, l'ancien président était sensible à l'honneur qui lui était rendu — plusieurs anciens chefs d'État et de gouvernement avaient fait le déplacement. En ouverture de son propre discours, il n'a d'ailleurs pas manqué d'humour, expliquant qu'il n'était pas très familier avec les bibliothèques. « Il fut un temps dans ma vie où il y avait peu de chance de me trouver dans une bibliothèque », a-t-il déclaré. 

 

Il est vrai que la jeunesse du Bush n'a pas été des plus studieuses, elle fut même parsemée de quelques frasques, que l'on retrouvait dans le film d'Olivier Stone. Il a poursuivi sur le ton de l'humour, accumulant les bons mots, le tout dans une ambiance qui se voulait à la fois bon enfant et officielle.

 

De plus, il a remercié tous ceux qui ont rendu la réalisation de ce projet possible. Enfin, lorsque le moment est venu pour lui de clore son discours, George W. Bush avait les larmes aux yeux.