Occupy Wall Street : la bibliothèque revient, "indestructible"

Clément Solym - 16.11.2011

Edition - Bibliothèques - Occupy Wall Street - bibliothèque - police


On la pensait foutue, alors que les forces de police déployées par la ville de New York avaient expédié les quelque 5000 ouvrages à la benne. Mais la bibliothèque de fortune qui s'était montée en accompagnement du mouvement Occupy Wall Street revient.


Les bénévoles ont réagi rapidement : « Nous allons la reconstruire. Ils ne peuvent pas nous détruire. » Si aujourd'hui, les manifestants ont repris possession du Zuccotti Parc, la bibliothèque ne tardera pas à se reconstituer.

 

Plusieurs arrestations ont eu lieu dans les rangs des protestataires, confirment également des membres de OWS.

 

 

Les livres expédiés à la benne ont manifestement pu être récupérés, et certains d'entre eux sont toujours en état. Cependant, on ne retrouve ni les étagères improvisées, les les cartons dans lesquels ils avaient été entreposés.

 

La position du maire de New York n'est toujours pas claire sur le sujet, mais la symbolique reste puissante : en agissant au nom des intérêts des entreprises, avec cette évacuation mouvementée, la Big Apple a détruit non seulement une bibliothèque, mais également tout le système de cuisine improvisé, un générateur et une tente médicale...

 

Tout ce qui permettait au rassemblement pacifique de poursuivre son mouvement.

 

« Mais comme avec tous les mouvements démocratiques dans l'histoire, ils peuvent écraser les objets, mais pas les idées », commente Mandy Henk, bibliothécaire volontaire, travaillant à l'établissement de t DePauw University, Greencastle dans l'Indiana.