Occupy Wall Street porte plainte pour le saccage de ses livres

Clément Solym - 10.02.2012

Edition - Bibliothèques - Occupy Wall Street - plainte - New York


Avec Occupy Wall Street, New York avait tremblé : le capitalisme était mis à mal, le monde allait changer... Et lueur d'espoir plus vive encore, une bibliothèque s'ouvrait, recueillant les livres offerts par les uns et les autres. Une seule volonté : partager, échanger, discuter ses idées et les diffuser. Rien de bien méchant, en somme...

 

Mais le maire de New York a fait charger les forces de police, et dans le petit parc Zuccotti, où s'étaient installés les protestataires et manifestants, la bibliothèque a subi quelques dégâts. Or, depuis hier, un membre de Occupy Wal Street a décidé de déposer une réclamation, mettant en cause la mairie de la ville, pour avoir endommagé ou détruit pour 47.000 $ de livres. (voir NYT)

 

C'est qu'en plus des ouvrages, on compte du matériel abîmé, et d'autres petites choses qui avaient été entreposés pour soigner ou nourrir les personnes qui venaient apporter leur soutien. 

 

La bibliothèque, lorsqu'elle battait son plein

 

 

À l'occasion de l'expulsion par la police qui était survenue le 15 novembre, tout ce qui avait été installé de tentes et d'abri dans l'enceinte du parc Zuccotti avait été démonté. La mairie avait certes consciencieusement stocké le matériel, pour qu'il puisse être récupéré, mais les ouvrages issus des dons avaient été sérieusement amochés dans la bataille. Avec des dommages irréparables, voire certains objets qui avaient complètement disparu.

 

Les avocats qui sont à l'origine de la plainte estiment que la ville a « déraisonnablement saisi et pris possession » de pris de 3600 ouvrages, de quatre ordinateurs d'appareils WiFi, d'étagères ou encore de chaises et de la tente qui abritait la bibliothèque d'OWS. Et même après la récupération des ordinateurs, il avait été constaté que les disques durs étaient manquants. 

 

Pour les livres, les avocats Alan Levine, Michael L. Spiegel et le cabinet Siegel Teitelbaum & Evans considèrent que le montant de la perte se chiffre à 43.000 $, et la valeur du mobilier qui n'a pas été récupérée, à 4000 $. Pour ce qui est de la partie informatique, les estimations ne sont pas encore achevées. « Nous allons tenter de voir s'il est possible de résoudre cela à l'amiable. Il n'est pas dans nos intentions de nous rendre devant les tribunaux », explique Norman Siegel.

 

Pour l'instant, la mairie a décidé de rester muette. « Nous avons invité les membres du groupe Oxxupy Wal Street à déposer ce type de réclamation en novembre. Comme toutes les autres réclamations, il faudra passer par le processus classique. »

 

Et l'administration, donc...

 

Une atteinte portée au Premier commandement

 

Peu après la charge policière, les doléances avaient de toute manière commencé. Dans un communiqué du président de l'association Common Cause, Bob Edgar, il était déjà réclamé à la mairie de New York de rembourser les dégâts. « Dans la mesure où les livres perdus peuvent être recensés, la ville devrait remplacer chaque titre, et en acheter deux exemplaires pour tous ceux qui ont été détruits », souligne-t-il.

 

Le Zucotti Parc, où se trouvait la bibliothèque, a été le siège d'arrestation, et de la destruction de différents abris, servant à la cuisine, les soins et autres. Si la présence des manifestants, poursuit Bob, peut être remise en question, comme un trouble de l'ordre public, les livres, eux, ne violaient les droits de personne.

 

« En effet, attaquer des livres, c'est porter atteinte aux droits protégés par le Premier amendement. Les gens qui pillent et vandalisent une bibliothèque ou une collection de livres se mettent au même niveau que ceux qui pratiquent des autodafés. Leurs actes sont intolérables. »

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.