OIF : Pierre Buyoya défend sa candidature

Victor De Sepausy - 06.09.2014

Edition - OIF - candidature - Pierre


Président du Burundi de 1987 à 1993 puis de 1996 à 2003 et actuellement Haut représentant de l'Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya est venu à Paris défendre le bien-fondé de sa candidature à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), rapporte l'AFP.

 

Aux côtés de l'ancienne Gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean et de l'ancien ministre des Affaires étrangères de l'île Maurice, Jean-Claude de l'Estrac, Pierre Buyoya est un candidat de poids pour succéder à l'ancien président sénégalais Abdou Diouf qui est à la tête de l'OIF depuis 2003 mais qui ne se représentera pas.

 

En attendant le prochain sommet de l'OIF à Dakar, durant lequel se dérouleront les élections, Pierre Buyoya a tenté de rassurer par rapport à son passé car il faut dire qu'il a pris le pouvoir au Burundi deux fois à la suite de coups d'Etat.

 

« Je n'ai absolument aucun complexe [.... De mon point de vue, dans la vie politique, ce qui compte, ce n'est pas comment on est venu au pouvoir, ce qui compte, c'est ce qu'on a fait du pouvoir », a-t-il ainsi assuré en conférence de presse.

 

Et d'ajouter : « C'est vrai, je suis arrivé au pouvoir dans des conditions particulières, mais je crois avoir utilisé le pouvoir pour servir mon pays peut-être mieux que certains qui sont arrivés par des élections directes. Ce qui compte aussi, ce n'est pas comment on est arrivé au pouvoir mais comment on quitte le pouvoir ». Et « J'ai, chose assez rare sur le continent, cédé le pouvoir au président élu pacifiquement et je suis parti ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.