Olivier Poivre d'Arvor défend France Culture contre Nicolas Sarkozy

Clément Solym - 02.03.2012

Edition - Société - Olivier Poivre d'Arvor - Nicolas Sarkozy - Culture


Alors que son frère convoiterait un poste d'Immortel, avec costume vert et coupe-choux gravé, à l'Académie française, Olivier Poivre d'Arvor, directeur de la radio France Culture doit actuellement se défendre de tout prosélytisme. Et surtout se défendre d'instrumentaliser sa radio... au détriment de Nicolas Sarkozy.

 

« Mal-aimé, je suis le mal-aimé », fredonne le président, pour qui OPdA avait ouvertement apporté son soutien à François Hollande, alors que, président de France Culture, il avait publié dans l'Express une tribune pour expliquer son attachement à la politique défendue par Françaois Hollande. Un crime le lèse-sarkojesté, estime le candidat-président : « Imaginez si un dirigeant d'une radio publique faisait campagne pour moi dans L'Express ! Est-ce que c'est ça la République exemplaire », demandait-il sur France Inter ?

 

 

 

Réponse illico d'OPdA, qui assure avoir toujours exercé son travail à la tête de France Culture, dans le plus grand respect de la radio et de l'impartialité qui convient et s'impose. « Directeur d'une radio de service public, je veille scrupuleusement à ce que France Culture soit un média pluraliste, ouvert à toutes les sensibilités », explique-t-il dans un communiqué diffusé par l'AFP.

 

 

Mieux : « Une telle exigence se traduit dans l'exercice de ma fonction par une neutralité absolue à l'égard des sujets comme des propos diffusés sur notre antenne. »

 

Alors quid de cette tribune dans l'Express ? Eh bien, une faute de parcours, peut-être ? Pour le Syndicat des journalistes, le SNJ, le patron de France Culture n'a pas assez fait attention  à sa position et surtout, aux responsabilités qui sont les siennes. « Après avoir soutenu Martine Aubry, Olivier Poivre d'Arvor s'est mis à manifester bruyamment son soutien pour François Hollande. En prenant publiquement position pour un candidat, il a mis en péril la crédibilité de toutes les chaînes de Radio France. »

 

Et le SNJ de solliciter un rendez-vous avec Jean-Luc Hees pour évoquer ce point. Point ? Quel point ? 

 

C'est que pour OPdA, cette situation est un non-sens : il a déjà donné toutes les explications nécessaires dans le livre qu'il a fait paraître en janvier dernier, Culture état d'urgence. Dans le livre, on savait déjà tout de ses idées - y compris les erreurs factuelles, nombreuses, ou les absences de sources, pour vérifier ses dires... (voir notre actualitté)

 

Cette vision, « m'engage à titre personnel », assume-t-il, certes, mais un peu tard, probablement...

 

C'est qu'en matière de Culture, il n'y a qu'un poste, et quitte à parier sur l'un des poulains en course, autant se donner à fond ?




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.