Omerta dans la police : les avocats de l'auteur accusent Guéant de censure

Clément Solym - 27.07.2011

Edition - Justice - omera - police - jugement


Ce sont finalement 12 mois d’exclusion qui ont été infligés à l’ancien agent de la police aux frontières (PAF), Sihem Souid, auteur du livre Omerta dans la police. Au printemps dernier, le conseil de discipline avait proposé 18 mois, dont six avec sursis. Pour les avocats de l’auteur, la décision du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, contribue, ni plus ni moins, à « bâillonner les agents publics ».


C’est dans un communiqué cinglant que Mes William Bourdon et Béatrice Dubreuil attaquent ainsi le ministre face à la sanction infligée à leur cliente. Claude Guéant a ainsi exclu « la voix de l’apaisement », précisent-ils. Au travers d’une telle décision, c’est même l’acceptation publique d’« un principe gravement anti-démocratique selon lequel tout fonctionnaire qui révèle de graves illégalités au sein de son administration doit être lourdement sanctionné » peut-on lire en suivant, rapporte l’AFP.

Au sein d’Omerta dans la police (paru aux éditions du Cherche-Midi) Sihem Souid relatait son expérience plutôt sombre à l’intérieur de la PAF. Elle y dénonçait notamment un climat de racisme et d’homophobie.

Les défenseurs de l’auteur, face à ce qui pour eux relève de la censure pure et simple, ont fait part de leur intention de saisir rapidement un juge administratif afin de remettre en cause la décision de suspension prise à l’encontre de leur cliente.