'On a le sentiment que FNAC cherche à éliminer les traducteurs'

Clément Solym - 09.09.2010

Edition - Société - traduction - prix - fnac


Voici l'occasion, qui fait évidemment le larron, de montrer combien la promotion de livres dans notre plateau de fromages de pays peut avoir deux visages. L'un de strass et de paillettes... l'autre légèrement plus sombre.

Ainsi que s'interrogeait sournoisement Pierre Assouline, la question est : « Comment dit-on “agitateur culturel” en finnois ? »

Pourquoi cette justesse dans le propos ? Parce que la grande gagnante du prix FNAC, Sofi Oksanen est Finlandaise. Et que manifestement, son livre, Purge, publié à la Cosmo chez Stock est arrivé en version française ex-nihilo. Explication : dans le cas d'un livre à traduire, l'auteur et le traducteur sont par politesse, autant que par contrat cités tous deux. Or, manifestement, Sébastien Cagnoli, salué dans un article de Télérama pour son travail, n'a pas voix au chapitre chez l'agitateur culturel. Et pour cause.

Sur le site de la FNAC, on constatera en effet l'absence totale de ses nom et prénom, dans la présentation de l'ouvrage.


Olivier Mannoni, président de l'Association des traducteurs littéraires de France pointe ici un élément particulièrement commun. « Nous avons l'impression qu'il existe une volonté de la part de la FNAC de nous éliminer. Nous avons rencontré le même problème avec Amazon, mais ces derniers nous ont donné les outils pour pouvoir corriger ces absences, alors que du côté de FNAC, c'est le grand silence. »


Et d'ajouter : « Il est honteux que la FNAC, qui a déjà fait disparaître les traducteurs de son site Internet (allez donc y faire la différence entre les traductions actuelles de Freud ou de Kafka !) prime un auteur étranger en faisant comme si son livre était arrivé en France tout seul. La FNAC se voulut jadis agitatrice, devient-elle liquidatrice d'une profession ? »

Dans ce cas de figure, mea culpa, nous n'avions dans notre article mentionnant le résultat de ce prix FNAC, pas non plus évoqué le traducteur du livre de Sofi. Chose que nos lecteurs et commentateurs nous ont rapidement reprochée. C'est chose faite, désormais pour notre part.

En attendant que FNAC mette son site à jour ?

L'éditeur a déjà posé le problème

Contacté par ActuaLitté, l'éditrice de la collection, La Cosmo, nous explique que Stock a déjà fait état auprès de la FNAC de ce problème. Elle-même avait été dans un premier temps mentionnée comme l'auteure du livre de Sofi Oksanen. « Toutefois, Sébastien a été remercié publiquement durant la remise du prix, et pour nous, il prend toute sa part au succès de cet ouvrage. Il est d'ailleurs heureux de voir que les libraires et les lecteurs de la FNAC ont apprécié son travail. »

La mention de son nom devrait être corrigée prochainement...

Mise à jour du 9 septembre à 16h50

Manifestement, FNAC a entendu le cri d'alerte que les traducteurs ont poussé, en tout cas concernant l'ouvrage de Sofi Oksanen. Désormais c'est officiel, Sébastien Cagnoli, traducteur du livre est présenté sur le site de l'agitateur culturel, qui semble avoir entendu la doléance des traducteurs. Rappelons à ce titre que le traducteur est considéré comme co-auteur du livre. En tout cas, justice leur est rendue... Un lien a meme été ajouté sur son nom, pour renvoyer aux autres livres qu'il a traduits...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.