On Demand Books et Lightning Source signent un accord

Clément Solym - 03.04.2008

Edition - Economie - Books - on - demand


« C'est toujours comme le Saint Graal de l'industrie du livre que de se balader dans une librairie et de prendre un livre au hasard », plaisantait Kirby Best, président et directeur général de Lightning Source. Et par l'accord dernièrement signé avec On Demand Books, le propriétaire de l'Espresso Book Machine, Best doit sentir ses buts se rapprocher.

L'Espresso Book Machine est un instrument qui imprime et réalise un livre en une quinzaine de minutes (voir la démonstration ci-dessous).


Pour l'un, il s'agit donc de renforcer son offre de livres à la demande (histoire de contrer BookSurge d'Amazon ?), pour le second, c'est tout un catalogue d'oeuvres protégées qui s'ouvre, alors que On Demand Books n'a pour l'heure qu'un stock révélant du domaine public.

Une offre rare et chère

Pour l'heure, on ne compte que deux modèles d'Espresso en activité chez des libraires. L'un est à Northshire Bookstore (Centre de Manchester), l'autre se trouver à l'université d'Alberta Bookstore (Edmonton, Canada). Les répercussions de cet accord restent donc légères. Mais à mesure que se développe cette offre, on pourrait envisager que ces machines se démocratisent.


D'ailleurs, la création d'une machine demande un mois de travail, même si une version 2 de l'Espresso devrait être disponible à la location-vente pour les libraires en 2009. « L'intention de cette machine est de proposer le meilleur de la PoD (publication on Demand) », explique-t-on. Il suffirait qu'elle se généralise autant que les Starbucks, ajoute un plaisantin.

« L'aspect le plus important pour nous, conclut Best, est de créer davantage de canaux pour nos éditeurs, et de les varier. » En fournissant le contenu à On Demand Books, il met clairement l'accent sur la technologie pour diffuser ses livres.