On discerne les contours de la Maison de l'histoire de France

Clément Solym - 17.06.2011

Edition - Société - maison - histoire - france


On en sait finalement un peu plus sur cette Maison de l'histoire de France, alors que l'historien Jean-Pierre Rioux a rendu au ministère de la Culture son rapport et avant-projet. Une idée qui risque d'ailleurs d'être abandonnée si la gauche passe aux prochaines élections...

Au travers de six mois de séances de discussions, de réunions et ainsi de suite, le groupe piloté par M. Rioux a présenté une approche, dans laquelle on découvre « les publics, la stratégie numérique, la “galerie des temps”, les expositions temporaires, l’ouverture européenne et internationale, la valorisation de la recherche, le réseau, l’exposition de préfiguration ».

Le projet définitif, pour sa part, ne sera remis qu'en fin d'année. De quoi permettre, entre temps d'organiser une concertation, en sollicitant professionnels et grand public.


D'ores et déjà, on sait que le site internet n'arrivera que tardivement, alors autant se concentrer sur les six points évoqués dans l'avant-projet (voir le présite internet)  :
  • Une galerie de l’histoire de France, des origines à nos jours ;
  • Des expositions mettant en lumière un événement, une période, un thème historique ;
  • Des conférences, rencontres, colloques, projections de films, concerts… sur des thèmes historiques ;
  • Un forum pour la valorisation de la recherche en histoire ;
  • L’animation, autour de projets communs, du réseau des « mille lieux d’histoire et de mémoire » de la France (musées, mémoriaux, sites historiques, lieux de mémoire, maisons de grands hommes, services d’archives, villes d’art et d’histoire…) ;
  • Un portail Internet rassemblant, à terme, un ensemble de ressources en ligne sur l’histoire de France.
Enfin, cet avant-projet parviendra à plusieurs personnalités des mondes de l'université, des musées, de la recherche, ou encore des archives, etc., afin que chacun puisse proposer son point de vue et ses commentaires, à destination du Comité d'orientation scientifique. Ce dernier s'appuiera sur ces analyses pour élaborer le projet définitif.

Quant à l'ouverture, elle est toujours prévue pour 2015, avec une création de l'établissement qui commencera au 1er janvier 2012. « Lieu d'expositions, lieu de conférences, de débats, centre de ressources à destination de tous les publics, la Maison de l'Histoire de France sera installée dans le quadrilatère de Rohan-Soubise, aux côtés des Archives nationales. »