On m'enterrera avec mes livres et ma bibliothèque... littéralement

Clément Solym - 14.04.2009

Edition - Bibliothèques - enterrer - bibliothèque - cercueil


Certains se tatouent sur le bras le nom d'une amante, d'une maîtresse, de leur mère (pour les plus cyniques), et y voient là le signe d'un engagement éternel. William Warren, lui, a gravé dans le bois de ses étagères : « À ma bibliothèque, pour toujours. »

Au sens propre.

Car son projet, lancé et récompensé durant la semaine du design de Londres en septembre 2006 propose, un peu comme jadis, on enterrait les morts avec leurs objets personnels, de vous permettre d'emporter outre-tombe votre bibliothèque et vos livres.


D'autant que les parties sont en chêne et que l'on connaît les vertus et propriétés de ce bois, tant pour assurer une solidité pour les livres qu'une certaine intimité pour les morts. Un petit chef-d'oeuvre d'humour noir, dont on se régalera à cette adresse.