Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

”On ne grimpe pas sur les branches hautes de la réalité avec désespoir“, Asli Erdogan

Nicolas Gary - 07.12.2016

Edition - International - Aslı Erdoğan soutien - Actes Sud manifestation - soirées soutien Turquie


L’écrivaine turque, Aslı Erdoğan, arrêtée à son domicile dans la nuit du 16 au 17 août, est toujours incarcérée à Istanbul et risque la prison à vie, son procès débutera le 29 décembre. Les actions de solidarité se multiplient en France et dans le monde, des lectures dans des théâtres, des librairies, à la Maison de la poésie à Paris…

 

 

 

Récemment, Aslı Erdoğan a diffusé une courte lettre pour remercier les personnes qui, en Turquie, la soutiennent et manifestent devant la prison où elle est détenue. 

 

Cher(e)s ami(e)s,

Sous la pluie, vous êtes venu(e)s devant les portes de la prison, je suis très touchée. Je pense que je n'aurais pas pu le faire. 

Chaque jour qui passe à l'intérieur, est plus court, plus noir, mais je vais vous saluer avec une phrase que je viens d'apprendre : "On ne peut pas grimper sur les branches hautes de la réalité, avec désespoir." 

Salutations, amitiés à toutes et à tous. Merci !

Aslı Erdoğan

Prison de Bakırköy

28.11.2016

 

Actions et soirées de soutien

 

Le 10 décembre 2016 à 17h, au Théâtre de la Bastille à Paris :

La comédienne Clotilde Hesme donnera une lecture du Bâtiment de pierre d’Aslı Erdoğan.

 

Le 11 décembre 2016 à 16h, à la Librairie Maupetit à Marseille :

Le collectif « piedebiche » organisera une lecture d’extraits du Bâtiment de pierre ainsi qu’une projection photographique.

 

Le 12 décembre 2016 à 18h, à l'espace LCause à Brest :

Les comédiens Genneviève Robin, Guy Abgrall et Françoise Bachelier liront des extraits du Bâtiment de pierre, accompagnés au violoncelle par Marie-Pierre Pinard.

 

Le 12 décembre 2016 à 17h, à La Machine à Musique à Bordeaux :

Sera organisée une lecture de textes.

 

Le 12 décembre 2016 à 19h, à La Manufacture des tabacs à Nantes :

Le collectif Free Aslı Erdoğan donnera des lectures en français mais aussi en turc de ses textes.

 

Le 12 décembre 2016 à 20h, à La Maison de la Poésie à Paris :

Une soirée de soutien et de solidarité à Aslı Erdoğan aura lieu, soutenue par le CNL et en présence, notamment, de Mine Aydoslu, la mère d’Aslı Erdoğan, Françoise Nyssen, Présidente d’Actes Sud, Timour Muhidine, son éditeur, Yiğit Bener, écrivain, traducteur et interprète turc, Pierre Astier, son agent littéraire, Emmanuelle Collas, directrice des Editions Galaade et Selin Altiparmak, comédienne.

 

Cette soirée sera animée par le journaliste Christian Tortel et la comédienne Sophie Bourel lira des textes du recueil à paraître le 4 janvier, Le Silence même n’est plus à toi. Diffusion également d’un film d’animation d’Eren Topcu, Chroniques du fascisme, AUJOURD’HUI.

Le 13 janvier 2017 à 18h, à La Libairie L’Esperluète à Chartres :

Sera organisée une lecture de textes.

 

Du 1er au 24 décembre 2016, à La Maison éclose, en Suisse :

L’action « Lire pour qu’elle soit libre ! » parrainée par Amnesty International est organisée, et propose dans toutes les librairies solidaires des lectures du Bâtiment de pierre

Je continuerai à rapporter tout ce qu’il se passe dans les « Marches pour la Liberté », et cela devant comme derrière les barreaux — y a-t-il encore une différence entre les deux ?” 

 

 

Le Silence même n'est plus à toi : ce recueil de chroniques traduites du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, rassemble vingt-neuf textes d’Aslı Erdoğan parus au cours des dix dernières années dans le journal Özgür Gündem, quotidien soutenant les revendications kurdes et dont la 8ème cour criminelle d’Istanbul a ordonné le 16 août, la fermeture et l’arrestation des collaborateurs.

 

Ces chroniques politiques, réflexions sur l’écriture et l’exil, essais sur les actions gouvernementales, les pesanteurs archaïques et les clichés à l’œuvre dans la vie quotidienne en Turquie, éclaireront le profil d’essayiste engagée d’Aslı Erdoğan et permettront de comprendre pourquoi l’auteur, victime de la chasse aux sorcières déclenchée en juillet 2016, est actuellement en prison.

 

Son écriture toujours soignée et traversée de fulgurances poétiques trouve ici un autre terrain d’expression que le roman, non moins convaincant.