medias

ONPC : Beigbeder en vrai-faux chroniqueur pour Laurent Ruquier

Nicolas Gary - 29.08.2019

Edition - Société - Frédéric Beigbeder - ONPC Ruquier - chroniqueurs polémiques


L’émission du PAF la plus polémique qui soit — à peu de choses près — assiste à un gentil turn-over de ses chroniqueurs. Pour l’année 2019-2020, le couple Christine Angot et Charles Consigny a été remercié. Catherine Barma, productrice, est venue présenter sa rentrée sur le plateau de France Inter.

Frédéric Beigbeder - Livre sur la Place 2014
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

L’Instant M de Sonia Devillers accueillait celle qui allait tout pouvoir dévoiler, sur la suite de On n’est pas couché. De qui donc Laurent Ruquier, présentateur star, allait-il s’entourer ? Ce samedi, deux remplaçants arrivent, et pas des moindres : Adèle Van Reeth et Frédéric Beigbeder. Mais attention, ils ne seront pas chroniqueurs.
 
Sur le dispositif du plateau, explique la productrice, le décor va changer, mais pas le principe : d’un côté, des personnalités venues pour leur actualité culturelle, les invités. De l’autre, d’autres personnalités, avec une actualité… mais qui elles seront en mesure de parler et de commenter l’actualité. Et surtout, ces personnalités ne seront pas rémunérées.
 


Pourquoi un tel changement ? Eh bien,  ces chroniqueurs-éditorialistes, — « des gens particuliers », indique la productrice — revenant chaque semaine, on finissait par s’attendre aux trucs et connaître les ficelles. En allant chercher d’une manière à renouveler les intervenants, l’objectif est de sortir « de ce ronron ».

Ces personnalités non-chroniqueurs seront là pour interpeller, mais également « ils peuvent avoir une opinion […] et parler de tout ».

On apprend également que Thomas VDB interviendra ce samedi — fini l’humoriste maison et les chroniqueurs maison, tout cela va tourner à chaque nouvel enregistrement. 


Commentaires
ONPC : bal des nantis, copinage à ciel ouvert, cour pour petits marquis poudrés et décomplexés, immatures, autocentrés, contents de soi, photographie de l'état de délitement de notre industrie culturelle, dit parfaitement ce que nous sommes, où nous allons et à quelle vitesse nous y allons.

C'est un peu la météo de ce qui ne se passe plus, de ce qui ne circule plus sous nos caboches.

ONPC = antycyclone durable qui annonce des orages violents.

La première chose à faire d'urgence pour endiguer le phénomène : virer ce guignol insupportable au sourire ultrabright et aux blagues de furêt qui est un dépresseur puissant et un accélérateur de particules élémentaires.
Il vaut mieux se coucher, avec un bon livre, d'un Ensablé(s) quelconque !
ONPC est politique au moins dans sa forme : l'émission racole, promet et déçoit la plupart du temps. Barma et son fûret au sourire-dentifrice jouissent en toute impunité de ce pouvoir d'endormissement sur les foules harassées dont rêvent celles et ceux qui croulent sous les ors de notre belle République.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.