ONPC : une plainte contre X suite aux propos de Christine Angot sur l'esclavage

Victor De Sepausy - 05.06.2019

Edition - Justice - Christine Angot - apologie esclavage - extermination juifs


La chroniqueuse et romancière de l’émission On n’est pas couché, Christine Angot, ne survivra pas aux propos polémiques de sa dernière intervention. Laurent Ruquier a décidé que cette saison marquerait la fin d’une collaboration entamée en 2017. Et plus encore après les propos qu’elle a tenus — et malgré son repentir.




 

« Les Juifs, pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, c’est-à-dire de les tuer. Et ça introduit par exemple une différence fondamentale, alors que l’on veut confondre, avec par exemple l’esclavage des noirs, envoyés aux États-Unis, ou ailleurs... C’était exactement le contraire : l’idée c’était au contraire qu’ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et qu’ils soient commercialisables. Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes. »
 

900 saisines au CSA
 

L’expression est assez confuse, même si l’on devine à peu près ce que la chroniqueuse avait à l’esprit au moment de l’émission du 1er juin, qui a déclenché les foudres un peu partout.


Selon le Conseil supérieur de l’audiovisuel, ce sont près de 900 saisines émanant de téléspectateurs qui ont été enregistrées en date de ce 4 juin. On recenserait avec peine l’ensemble des réactions que les paroles de l’autrice ont suscité. Ericka Bareights, ancienne ministre des Outremers s’était fendu d’un message sans appel :

 

 

 

Et d’ajouter : « Madame Angot, l’“idée de l’esclavage des noirs” c’est plutôt que les esclaves étaient des biens meubles, que leur humanité a été niée, durant des générations. Des objets qui s’échangeaient au même titre que des ânes ou des bœufs. »
 

Une maladresse, déplore l'autrice
 

Christine Angot, par l’intermédiaire de son éditeur Flammarion, avait tenté de corriger le tir : elle se désolait de n’être pas parvenue à se faire comprendre, ou encore d’avoir blessé les spectateurs.
 

Dans ce message, elle indique avoir « voulu rapprocher les deux crimes contre l’humanité que sont l’esclavage et la Shoah, tout en prenant soin de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation, d’un côté exterminer les personnes, de l’autre leur retirer leur humanité pour en faire des objets de commerce qu’on achète et qu’on vend ».
 

Victor Hugo à un ancien esclavagiste : “La Fraternité n’est ni blanche ni noire”
 

Tout en précisant que d’avoir employé l’expression « en bonne santé » n’était pas des plus pertinents, étant « bien consciente que de nombreux esclaves ont été tués et que le propriétaire exerçait sur eux un droit de vie et de mort ».
 



 

On apprend ce 5 juin que l’association des Amis du général Dumas, en charge des commémorations du 10 mai à Paris et Villers-Cotterêts (journée nationale des mémoires de la traite et de l’esclavage), et présidée par l’écrivain Claude Ribbe, a décidé de porter plainte contre X, pour « apologie de réduction en esclavage ».
 

L'esclavage toujours d'actualité
 

L’association s’est donné pour mission de faire connaître Thomas-Alexandre Davy de La Pailleterie, dit Alexandre Dumas (1762-1806), figure emblématique issue de l’esclavage, et général républicain. Et plus encore « d’honorer et défendre sa mémoire, au regard notamment de ses origines africaines et de la condition d’esclavage qui fut la sienne dans sa jeunesse ».
 

Elle déplore que Laurent Ruquier ait maintenu la séquence après l’enregistrement de l’émission, en vue de sa diffusion.
 

« Ces propos, en l’occurrence appliqués aux victimes de l’esclavage à un moment et à un lieu donnés, ne concernent pas seulement les Africains déportés en Amérique. Ils sont manifestement et logiquement transposables à toutes les victimes de l’esclavage, quelle que soit leur origine ou la couleur de leur peau, et en particulier aux victimes de l’esclavage contemporain, puisqu’ils tendent à démontrer que, de manière générale, l’esclave est en quelque sorte préservé, voire bien traité par l’esclavagiste et que, dès lors, il ne subit pas de préjudice, où en tout cas un préjudice mineur », poursuit-elle dans un communiqué.
 

Ainsi, l’intervention de Christine Angot serait de nature « à atténuer la culpabilité de tout auteur du crime de réduction en esclavage et ils sont par conséquent constitutifs du délit d’apologie du crime de réduction en esclavage visé et réprimé par l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 ».




Commentaires
Je suis descendant d'esclaves noirs, empoisonné au Chlordecone déterminé par un cancer de la prostate.

Les propos de cette femme ne sont rien à côté de mon calvaire entretenu par l'état Français.

On sait que la France a la haine de ses victimes qui sont : les descendants d'esclaves noirs, les juifs, les colonisés et divers.

Le RN n'est-il pas en tête des sondages ?
Je suis noir afro antillais

Il faut condamné tout acte de comparaison d'apologie d'esclavage a la déportation, c'est criminel
Une vraie ânerie qui révèle un malaise sans cette société à la solidarité selective. Ces propos sont une négation terrible qui tente de hiérarchiser les crimes. Pathétique !
Si son arrière arrière grand père avait été un esclave noir deporter sur un bateau ⛵️ en partance pour les États Unis elle aurait tenue le même discours mais en inversant les rôles
Ces propos sont pires qu'une maladresse. Ils suintent la haine qui l'habite et son ignorance crasse qu'elle tente de masquer par ses borborygmes. Ils sont révélateurs du fond de sa pensée et de celle de bien des individus, et pas qu'en France. La hiérarchisation en fonction de la couleur ou de l'origine.

Bien d'accord avec Baldé. stop au négationnisme
Ca n'a pas grand intérêt de comparer l'esclavagisme et la déportation des juifs durant la dernière guerre. Christine Angot a tenu des propos peu logiques et inutiles. Ce n'est pas une raison pour penser qu'il y a un malaise dans la société.
Il y a un malaise ! il n'y a qu'à observer la victoire du RN.
L'holocauste est un cauchemar qui aura duré 7 ans ;l'esclavage à duré des siècles mais loin de moi l'idée de comparer l'horreur ni de minimiser les atrocités des uns au profit des autres ..

Christine Angot est une créature abominable et Ruquier est un parfait crétin et à eux ils résument la France d'aujourd'hui
Enseignons à ces soi-diants intellectuels ce que furent 4 siecles de traitre négrière et d'esclavage. 14 millions de noirs déportés dont pres de 3 millions meurent sur les bateaux soit sous les coups des maitres, soit de faim soit en se jetant à la mer. Nous, noirs, portons encore sur nos fronts le sceau de cette ignominie. Les haitiens en portent encore les stigmates. En voulant défendre la Soah et la placer au sommet des souffrances de l'humanité, C. Angot et F O Giesbert se sont fourvoyés et se sont enfoncés dans la betise la plus crasse. De grace épargnez nous ce visage sur la tele publique et que Ruquier arrete de defendre cette folie inommable.
Vous oubliez l'esclage islamique qui dura 14 siècles et bizarrement cet esclavage là tout le monde s'en fout . pourquoi ?
Complètement d'accord avec toi !!
Il serait plus juste de relever les ressemblances fondamentales à savoir que pour les nazis et pour les esclavagistes,les juifs et les Noirs n'étaient pas des êtres humains,ils étaient rien,inférieurs à des animaux et leurs bourreaux avaient donc tous les droits sur eux,les enfermer,les priver de liberté,de nourriture,les tuer,les torturer,les persécuter etc. non Mme Angot,ce n'était pas le contraire,il y a beaucoup plus de ressemblances que de différences dans l'horreur de tous les crimes contre l'humanité !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.