Opération de séduction massive pour la lecture en Allemagne

Fasseur Barbara - 11.06.2018

Edition - International - Allemagne Livre Bilan - Libraire Editeur Allemagne - Economie Allemagne Lecture


C'est un bilan mitigé qu'effectue l'industrie du livre allemand. L’association des éditeurs et libraires allemands (Börsenverein des Deutschen Buchhandels) a livré les résultats d'une enquête menée par l'institut GfK sur l'année 2017 et, même si les ventes restent relativement stables, le nombre d'acheteurs continue lui de chuter.


Details
Heinrich-Böll-Stiftung, CC, BY SA 2.0

 

En 2017, il y a donc eu moins d'acheteurs, mais qui ont consommé des livres en plus grande quantité. C'est pourquoi l'association des éditeurs et librairies allemands tire la sonnette d'alarme : il faut que l'industrie du livre lance une véritable opération séduction à travers tout le pays à destination des potentiels lecteurs pour les ramener à la lecture.

 

D’après le rapport, « les ventes de livres sont restées stables durant les quinze dernières années. En 2017, les ventes totales ont cumulé 9,13 milliards d’euros de recette, une petite perte de 1,6 % par rapport à 2016. » En revanche, l'étude fait état d’une chute de 4,1 % du nombre d’acheteurs de livres, passant de 30,8 millions en 2016 à 29,6 millions en 2017.

Et c’est encore plus flagrant si l’on regarde 5 ans en arrière : c’est 17,8 % d’acheteurs en moins soit 6,4 millions d’acheteurs en moins par rapport à 2013. Il y a donc moins d'acheteurs, mais ils sont plus actifs.

 

À la recherche des causes d'une telle chute, le rapport évoque bien entendu la concurrence faite à la lecture par les divertissements en ligne et connectés comme facteur majeur dans la chute du nombre d’acheteurs. Alexander Skipis, directeur de la Börsenverein affirme : « En temps de forte compétition face aux autres médias, l’industrie du livre doit travailler à son développement pour satisfaire les besoins des acheteurs. »

 

Car, malgré l'enthousiasme des lecteurs – qui expriment le regret de ne plus trouver le temps de lire – « ils souffrent du rythme infernal et du stress imposé par un monde trop connecté, une société multitâche. La pression sociale ne cesse de pousser à réagir en direct, à être en permanence en ligne sous peine d’être à la traîne. Les gens cherchent des moyens de décrocher, et se souviennent que les livres offrent cette porte de sortie ».

 

Mais il insiste également sur le rôle de guide tenu par les acteurs de l’industrie du livre et sur l’implication qui devient de plus en plus essentielle. « Il ne suffit plus d’attendre que les clients viennent aux livres, aujourd'hui les livres doivent trouver des moyens de se présenter aux clients et l’industrie doit trouver de nouvelles stratégies pour ce faire. »


Allemagne : le prix unique du livre,
une entrave à la concurrence

 
Heinrich Riethmüller, président du Börsenverein, a appuyé cet appel fait à l’industrie : « Pour augmenter le nombre d’acheteurs, les librairies et les éditeurs doivent changer leur manière de penser. Nous devons nous concentrer sur les besoins des lecteurs potentiels. De nombreux éditeurs et librairies travaillent déjà sur des solutions marketing, pour atteindre plus de clients et de nouveau format pour coller aux besoins des lecteurs. »
 

Bien que les ventes de livres en ligne ont augmenté de 1,5 % cette année, prenant la troisième place avec 18,8 % du marché, les librairies physiques conservent une belle place en Allemagne et restent en tête avec 47,1 % des ventes avec 4,3 milliards € en 2017.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.