Les romans et de Petits polars distribués dans les trains de la SNCF

Clément Solym - 26.09.2014

Edition - Société - SCNF polar - prix romans - gare distribution


La SNCF vient de lancer la 15e édition de son Prix du polar, genre décliné sous la forme de romans, BD, mais également courts-métrages. Et une fois n'est pas coutume, le réseau ferré souhaite favoriser la lecture dans ses trains, en offrant les quatre saisons de la collection coéditée avec Le Monde, Les Petits polars. Ce sont 120.000 ouvrages que 452 trains se partageront. 

 

 

 

 

Ce 26 septembre, les voyageurs trouveront donc sur leur trajet des trains, et une centaine de ces ouvrages disposera d'un cadeau supplémentaire, des kilomètres en trains et les oeuvres en compétition pour le prix Romans et BD de cette année. Et à travers les réseaux sociaux, SNCF va offrir à 10 personnes supplémentaires de gagner la saison 3 des Petits polars – à condition de prendre une photo de sa bobine, le fameux selfie.

 

Plus de 3 millions de personnes prennent le Transilien, avec 840 trains en partance, sachant que l'Île-de-France représente 70 % du trafic ferroviaire national. Quant au TER, il déplace 1 million de personnes chaque jour, avec 7500 trains et 2000 cars. 

 

L'opération est régulièrement mise en avant par la SNCF, qui avait déjà lancé, pour l'occasion de Quais du polar, à Lyon, la même animation, avec 15.000 titres cette fois. En revanche, la société de transport avait été passablement embarrassée lorsqu'en février dernier, une campagne publicitaire vantant les mérites d'un polar, à Marseille, avait associé la cité phocéenne à des meurtres. 

 

Ainsi, l'affiche de Rose sang le polar d'Annabelle Demais avait été interdite dans la gare pour le sous-titre qu'il présentait « Marseille, son Mucem, ses meurtres » La SNCF avait refusé la publicité et provoqué un joli tollé de : polar bien ordonné commence par soi-même. L'auteure avait assuré que « n'en déplaise à ceux qui pensent politiquement correct, Marseille ne se résume pas encore à des musées et à des touristes ». Auteure et journaliste, elle avait eu l'occasion d'enquêter sur ces questions, précisant que « les meurtres à Marseille, ce n'est pas un scoop, il y en a, il ne faut pas porter d'œillères ! De plus, nous ne véhiculons nullement un message de violence, il s'agit d'une fiction ».

 

Le PRIX SNCF DU POLAR se décline en 3 catégories : Roman, Bande Dessinée et Court Métrage. Avec ce grand Prix populaire, SNCF donne depuis 15 ans la parole à tous les amateurs de romans noirs aussi facilement qu'ils prennent le train. Les milliers de voyageurs qui votent chaque année en ont fait un Prix de référence.

 

Pour la sélection Polar roman, les ouvrages retenus sont les suivants :

 

EMERGENCY 911, 

RYAN DAVID JAHN, BABEL NOIR

ENFANTS DE POUSSIÈRE, 

CRAIG JOHNSON, GALLMEISTER

UNE TERRE SI FROIDE, 

ADRIAN MCKINTY, LE LIVRE DE POCHE

LES PÉCHÉS DE NOS PÈRES, 

LEWIS SHINER, POCKET

ANESTHÉSIE GÉNÉRALE, 

JERRY STAHL, RIVAGES/NOIR

 

 

Pour la sélection Polar BD, les ouvrages retenus sont les suivants :

 

L'ASTRAGALE

ANNE-CAROLINE PANDOLFO/ TERKEL RISBJERG, SARBACANE

ROUGE KARMA

EDDY SIMON/PIERRE-HENRY GOMONT, SARBACANE

UNE AFFAIRE DE CARACTÈRES

FRANÇOIS AYROLES, DELCOURT

QUATRE COULEURS

BLAISE GUININ, VRAOUM

DOCTEUR RADAR

TUEUR DE SAVANTS, FRÉDÉRIC BÉZIAN/NOËL SIMSOLO, GLÉNAT

 

 

Pour la sélection Polar courts-métrages, les ouvrages retenus sont les suivants :

 

CARJACK

JEREMIAH JONES,
100 TO 1 PRODUCTIONS (États-Unis)

SAFE

BYOUNG-GON MOON,
VZ PICTURES (Corée du Sud)

À COURT

NADAV SHLOMO GILADI,
MICHAEL ROSEN & CÉLINE DAHAN (Israël)

VOS VIOLENCES

ANTOINE RAIMBAULT, 24 25 FILMS (France)

LOCKED UP

BUGSY RIVERBANK STEEL, JOSHUA SMITH (Grande-Bretagne)

DEATH BY OMELETTE

GREG EMETAZ,
MINORAPOCALYPSE ET POLYAMOROUS PRODUCTIONS (États-Unis)