Où sont les lecteurs : les dix villes les plus lettrées des États-Unis

Clément Solym - 07.01.2009

Edition - Société - lecteurs - villes - lettrées


En croisant différentes données entre elles, si l'on est un peu pointilleux et méticuleux, on obtient toujours un ensemble d'informations à partir desquelles on peut créer une analyse. Ainsi, la campagne America's most Literate Cities 2008 s'est pris à ce petit jeu pour élire les villes les plus lettrées en se basant sur une méthodologie implacable.

On analyse en effet la circulation de magazines et de journaux, à laquelle on ajoute les articles consultés sur Internet, mais également des informations émanant de librairies et de magasins de vente, ainsi que d'autres venant de bibliothèques et du monde de l'éducation... et l'on obtient le résultat suivant.

Minneapolis et Seattle sont les villes, ex aequo les plus lettrées, mais on ne s'étonnera pas vraiment puisqu'elles occupent les deux premières places alternativement depuis 2005. Et comme on le sait, Amazon est originaire de Seattle...

Pas de contraste fulgurant ni de descente aux enfers particulière dans ce classement. On notera peut-être le fait que Dallas passe de 47e à 38e ou encore San Jose qui monte de la 54e place à la 46e.

D'autres éléments permettent en revanche de situer les villes en fonction de leur taux d'équipement ou de la consommation de journaux. Ainsi, on découvrira que Seattle et San Francisco on a le meilleur taux de librairies, que c'est à Washington que l'on consomme le plus de livres via internet, ou encore que Cleveland a le plus grand nombre de bibliothèques.

Bref, de la grande littérature... Et accessoirement, Melbourne a été sacrée Cité de la Littérature par l'UNESCO. Décidément, on s'amuse aujourd'hui...