Où trouver des livres rares ou épuisés à New York ? Barnes & Noble

Clément Solym - 15.07.2008

Edition - Société - livres - rares - Manhattan


Des libraires indépendants ferment progressivement leurs portes çà et là, mais cette situation n'a pas dissuadé Barnes & Noble de développer un de leurs secteurs. Durant huit années, le distributeur a maintenu actif un rayon de livres rares ou épuisés, dans sa boutique de Chelsea, non loin de Manhattan. À la fermeture de cette dernière, les consommateurs en ont logiquement conclu que ce département fermerait lui aussi.

De fait, cette section a au contraire déménagé pour se rendre plus encore dans la ville, au troisième étage d'un bâtiment situé entre Broadway et la 66e rue. Entièrement aménagé, on y trouve toutes sortes d'ouvrages aux prix variant entre 45 et plusieurs centaines de dollars.


Des portes en verre protègent les livres, et des investissements importants ont été engagés pour cadrer l'ensemble. Tout ce projet, c'est Karen Catalanotti qui le soutient. « Nous ne vendons jamais plus de 300 à 400 de ces livres par an, et je ne fais de réassort des stocks qu'en fonction de ce que nous avons vendu sur la semaine. C'est une nouveauté qui convient au quartier », explique-t-elle.

Mais si pour B&N, cette position est intéressante, elle n'a pas manqué d'inquiéter des voisins de ce nouveau venu. Dorian Thornsley, gérant de Westsider Books, une petite boutique située dans une rue perpendiculaire et non loin de la chaîne, se fait du souci. Car si une boutique de B&N fonctionne, pourquoi ne pas en ouvrir d'autres à différents endroits ?