Oublier la bûche : pour les fêtes, dévorer du super héros

Clément Solym - 11.12.2015

Edition - Société - bûche fête - France culture - super héros


À l’occasion des fêtes de fin d’année, on vibrera au son des molécules, on s’étourdira de boules de feu, et l’on chavirera de messages télépathiques. Et tout cela, grâce à France Culture. La radio amorce en effet une série de programmes spécialement dédiés aux super héros, héroïnes et autres héros de fiction. 

 

 

 

Du 21 au 25 décembre, ça va muter sévère dans la Maison de la Radio. Et même après, la folie se poursuivra au-delà de Noël. Prochainement, sur le site, un abécédaire numérique des personnages de fiction d’hier et aujourd’hui dépeints au micro par de grandes voix de la vie des idées ou des personnalités culturelles : Alice (au pays des merveilles) par Jacques Lacan, Madame Bovary par Isabelle Huppert, Don Quichotte par Michel Foucault, Lucky Luke par Tonino Benacquista, Mangeclous par Albert Cohen, la marquise de Merteuil par Chantal Thomas, Peter Pan par Roland Topor, Antigone par Henry Bauchau. 

 

Ensuite, une multitude d’émissions sera consacrée aux super-pouvoirs avec dans le même temps, des numéros spéciaux, pour célébrer les 100 ans de la théorie de la relativité générale. Albert Einstein sera à l’honneur durant toute la première semaine, notamment dans Révolutions médicales de René Frydman. 

 

D’Einstein à Frankenstein : les mystères du cerveau
Avec Yves Agid, neurologue, membre de l’Académie des sciences, membre fondateur de l’ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière), auteur de L’homme subconscient (Robert Laffont) 

 

Avec les super héros, viendront évidemment les questions scientifiques, les voyages spatiaux et des transversales tissées entre super héros et jeux vidéo. Peut-on philosopher avec Star Wars, c’est la question qui sera posée dans les Nouveaux chemins de la connaissance. Et d’autres z’encore.

 

Héros de fiction d’hier et d’aujourd’hui, grands noms des arts et des savoirs, figures héroïques du monde réel, l'embarquement est immédiat pour une autre dimension. 

 

« Se réveiller avec les superhéros des jeux vidéo, philosopher avec Star Wars, déjeuner dans la Grande Table avec Don Quichotte, redécouvrir Einstein dans l’après-midi, écouter à la veillée le Capitaine Fracasse en musique et s’endormir avec Corto Maltese, fifi Brindacier et Les Pieds nickelés... une manière de s’évader, entre sérieux et légèreté, le temps des vacances. Parce que le monde a bien besoin de héros et d’héroïnes ! », affirme Sandrine Treiner, directrice de France Culture.

 

En attendant, redécouvrons avec bonheur le Joueur du grenier et son émission spéciale :