Oubliez les JO, il existe des Olympiades pour les bibliothécaires

Antoine Oury - 16.08.2016

Edition - Bibliothèques - JO bibliothèques - Olympiades bibliothèques - jeux olympiques bibliothécaires


Qu'on les apprécie ou non, les Jeux olympiques occupent toute l'attention : si vous goûtez peu aux joies de l'athlétisme, du saut en hauteur ou du lancer de disque, sachez qu'il existe des Olympiades des bibliothécaires, dont la première édition a été organisée en juin dernier à l'université de Dayton, dans l'Ohio.

 

À l'université de Dayton, la fièvre olympique est de mise (via Programming Librarian)

 

 

La création de ces Olympiades remonte à 2014 : Matthew Shreffler et Amanda Black, tous deux étudiants à l'université de Dayton, publient une recherche sur l'intérêt d'organiser des Olympiades des bibliothécaires. Le projet est très sérieux, et vise à rapprocher bibliothécaires et étudiants, tout en renforçant les liens au sein de la communauté pédagogique. Sans oublier de s'amuser, quand même, parce qu'il y a un peu de ça.

 

Les épreuves qui attendaient les candidats étaient variées : empilage de revues académiques (destinées au recyclage), lancer de revues académiques (elles aussi destinées au pilon), rangement le plus rapide possible d'ouvrages, épreuve d'équilibre avec un livre sur la tête ou encore course en chariot... Les jeux se sont déroulés sur toute une journée.

 


 

L'équipe gagnante ne l'a emporté que d'un point, et tout le monde s'accorde pour saluer les mérites d'un tel événement : « Toutes les bibliothèques devraient faire une pause et accorder la priorité aux événements créatifs. Les Olympiades nous ont permis de travailler avec de nouvelles personnes et de nous affronter au cours de jeux amicaux », souligne Katy Kelly, chargée de la communication et des relations extérieures de la bibliothèque.

 


 

Les bibliothécaires ne donnent pas de leur personne uniquement pour des Olympiades : chaque année, des professionnels de l'information venus du monde entier participent à Cyclo-biblio, qui fait pédaler les bibliothécaires pour défendre le droit à l'information et à l'expression.

 

via Smithsonian Mag