Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ouragan Harvey : tout le secteur du livre se mobilise aux Etats-Unis

Victor De Sepausy - 29.08.2017

Edition - International - Harvey ouragan Texas - librairies bibliothèques Harvey - ouragan dégâts USA


Les dégâts provoqués par l’ouragan Harvey s’accumulent : avec huit morts désormais recensés au Texas, la tempête évoluerait vers l’État de Louisiane. Depuis ce week-end, les initiatives des acteurs de l’édition se multiplient, pour apporter au moins messages de soutien et quelques bras, quand c’est possible. 


Hurricane Harvey on August 26, 2017
NOAA Satellites - Harvey, vu de dos 

 

 

En première ligne, l’American Library Association a été parmi les premières organisations à réagir. A la suite des inondations provoquées par Harvey, l’ALA et l’ensemble des bibliothèques s’engagent et mobilisent leurs efforts pour porter secours face à la catastrophe. Les dégâts sont évalués à plusieurs dizaines de milliards de dollars à cette heure, soit deux fois ce que Katrina avait provoqué en 2005. 

 

Les bibliothèques, au coeur de la tempête
 

D’ici à ce que des solutions se présentent, l’ALA et la Texas Library Association travaillent conjointement pour pallier les ravages constatés dans les bibliothèques locales. Un appel aux dons était déjà lancé au milieu du week-end, auquel l’ALA fait écho pour lui donner plus d’ampleur. 
 

Ouragan Harvey : vague de solidarité dans les bibliothèques du Texas


Du côté des librairies, évidemment, nombre d’établissements ont été fermés, comme d’autres commerces. La Book Industry Charitable Foundation a d’ores et déjà ouvert toutes les lignes possibles pour venir en aide aux libraires frappés par l’ouragan. Son conseil à destination du public est des plus simples : faire un don à l’organisation, qui le répercutera auprès des libraires. 

 

 

Il en va de même pour le Texas Book Festival qui a produit une liste de recommandation pour venir en aide à « l’ensemble des professionnels texans dans cette tragédie ». Lucide, la manifestation souligne qu’il faudra « certainement des années pour que le Texas se rétablisse complètement et des mois pour que tout revienne à la normale. Même les dons les plus modestes, en temps ou en argent, seront d’excellentes contributions ».

 

Il fallait de l’humour, mais quoi d’autre, pour publier le message que la librairie Brazos a mis en ligne : 

 

 

 

Un message qui a permis de sourire, alors qu’approchait le plus fort de la tempête. Plus de 5500 personnes de la région sont actuellement hébergées en centre et près de 100.000 foyers sont toujours sans électricité.

 

Certains autres libraires ont mis, dès ce lundi, des accueils de fortune en place, offrant le café et des espaces pour charger mobiles ou tablettes, comme Murder by the Book, librairie de West University Place, dédiée au polar. 

 

« Nous savons que beaucoup de gens sont privés d’électricité et que dans, dans les environs, sont bloqués chez eux. Nous voulions simplement leur faire savoir qu’ils pouvaient venir avec leur téléphone, se détendre et retrouver des gens », explique McKenna Jordan, copropriétaire de la boutique.

 

Lui a été particulièrement chanceux : 95 % de son magasin est resté sec – mais lors de précédentes tornades, il avait subi de sévères dégâts. 

 

D’autres sont totalement inondées, et, si aucune catastrophe humaine n’est à déplorer, les dégâts commerciaux sont colossaux. 

 

Notons enfin que le groupe éditorial américain Simon & Schuster a été le premier à annoncer qu’il offrirait, à travers les services marketing ou ceux dédiés aux bibliothèques, son soutien, aux autres acteurs de la chaîne. Il se dit également disposé à travailler avec les organisations à but non lucratif, pour fournir des livres dans les abris où enfants et adultes se sont réfugiés.

 

Mais la course d’Harvey ne semble pas encore avoir pris fin. 

 

 

via ALA, Shelf Awarness