Oussama Ben Laden : derrière le terroriste, un authentique poète

Clément Solym - 24.09.2008

Edition - Les maisons - Oussama - Laden - poète


La semaine prochaine risque d'être assez exceptionnelle : le Language and Communications Journal publiera en effet des poèmes signés... Oussama Ben Laden. Tirés de bandes que le FBI a obtenues, il s'avère que l'on y trouve principalement des poèmes récités. L'homme le plus recherché au monde a vu ses textes étudiés par Flagg Miller, professeur de l'université de Californie durant quatre ans.

Oussama avait l'habitude de réciter des poèmes durant les mariages ou dans des lieux publics, où il recrutait de futurs compagnons. Et bénéficiant d'une large audience il aurait même développé un certain talent. Selon le professeur, ses textes s'attachent à la tradition tribale de la poésie arabe, reposant sur une forte tradition orale.

Alors soudain l'image du poète-guerrier apparaît, que reprend Miller dans un livre qu'il consacre à l'étude et la présence de la poésie dans le djihad. Emplie d'une imagerie religieuse forte, puisée directement dans le Coran, et parlant par métaphores autant qu'un prophète, Oussama a mélangé sa propre vision du monde avec une théologie radicale, pour en obtenir des textes de pure propagande.

Les montagnes deviennent des symboles de résistance contre la laïcité, « il confectionne des phrases pour exciter le mécontentement des jeunes citadins, en leur offrant d'échapper à leurs aînés et leur village ».

Des armes, des poètes de services à la gâchette... Ferré n'avait pas plus justement trouvé...