Ouverture des bibliothèques : Erik Orsenna présentera le rapport à Macron

Antoine Oury - 21.12.2017

Edition - Bibliothèques - Erik Orsenna rapport - Erik Orsenna bibliothèques - Erik Orsenna Macron


Prévue le 20 décembre, la présentation du rapport d'Erik Orsenna sur les bibliothèques s'est finalement vue annulée, pour une raison qui n'avait pas encore été communiquée. La rue de Valois, sollicitée, nous avouait n'avoir aucune précision à apporter. Un report sine die... Or, il s'avère que l'ambassadeur de la lecture a tout simplement été convié à présenter son rapport directement au président de la République. Le candidat Macron avait fait de l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques, un argument de campagne.


Françoise Nyssen et Erik Orsenna
Françoise Nyssen et Erik Orsenna (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

« La remise du rapport Orsenna initialement prévue le 20 décembre ne pourra pas avoir lieu. Une date sera prochainement transmise », annonçait laconique et lapidaire un ministère de la Culture bien silencieux, le 19 décembre dernier. Expédié, sans plus d’explications. Orsenna devait à l'origine présenter « Voyage au pays des bibliothèques — Lire aujourd'hui, lire demain » — le titre de son rapport - à Françoise Nyssen, à l'issue du Conseil des ministres.

 

Ce report pourrait tout simplement s'expliquer par la volonté du président de la République de se réserver la primeur du rapport, et pour cause. De fait, et selon les informations d'ActuaLitté, c'est à la demande expresse d'Emmanuel Macron que la remise du rapport d'Orsenna se fera à l'Elysée. Et cette information fait effet d'un baume apaisant chez les uns et les autres : « On finissait par croire qu'il y avait une signification politique au report de cette présentation. » Politique, oui, mais pas celle que l'on pensait...

 

Le candidat battait la campagne et les bibliothèques
 

C'est en effet dès le mois de janvier 2017, sur France Culture, que le candidat Macron avait fait état de sa volonté d'ouvrir plus grand les bibliothèques, un des leviers pour l'accès des Français à la culture. « [E]n moyenne, les bibliothèques municipales sont ouvertes 40 heures par semaine. À Copenhague, c’est 98 heures », résumait alors Macron.

Une bibliothèque fermée trop tôt, « c’est une vraie inégalité, parce que c’est le plus modeste qui en a besoin. Cet accès à la culture, on doit aussi le faire en ouvrant plus largement, en soirée, les week-ends, toutes les bibliothèques de France. »

 

Quelques mois plus tard, le résultat du deuxième tour était en faveur d'Emmanuel Macron, à charge de concrétiser ses promesses de campagne. Pour les bibliothèques, c'est Françoise Nyssen qui, pour son premier déplacement public auprès des professionnels bibliothécaires, lors du congrès de l'Association des Bibliothécaires de France, avait annoncé la mission confiée à Erik Orsenna. 

 

Assisté par Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, l'écrivain était chargé de faire un tour de France des bibliothèques pour étudier les solutions mises en place pour ouvrir plus largement les établissements. Du côté de la profession, l'annonce fut prise avec des pincettes.

D'un côté, une certaine reconnaissance de voir les bibliothèques considérées comme un sujet principal de la campagne, puis de la politique culturelle, de l'autre, l'apparition d'Orsenna, pas vraiment spécialiste en la matière, et la rédaction d'un énième rapport sur le sujet.

 

Qui plus est, la disparition des contrats aidés, vitaux pour certains établissements, ainsi que les injonctions de réduction des dépenses publiques faites aux collectivités territoriales, avaient quelque peu refroidi les plus enthousiastes. Récemment, l'annonce, suite à un arbitrage présidentiel, du déblocage de 8 millions € pour aider les collectivités à ouvrir plus leurs établissements, a pu améliorer l'ambiance, mais du chemin reste à faire...

Pour l'heure, ni l'Elysée ni le ministère de la Culture n'ont apporté de précision sur une date de présentation. Très probablement après la trêve des confiseurs. Dans tous les cas, l'interventionnisme du président sur ce dossier « montre le peu de poids politique de la ministre », estiment certains.


Ouvrir les bibliothèques de France : Erik Orsenna au rapport
​​​​​​​


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.