Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Ouverture des bibliothèques soir et week-end : il faudra de vrais moyens financiers

Cécile Mazin - 20.09.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèques Françoise Nyssen - bibliothèques Erik Orsenna - bibliothèques ouvertures moyens


La veille du grand rendez-vous que le ministère de la Culture a donné aux acteurs de la bibliothèque, deux organisations viennent de signer un message commun. L’Association des Bibliothécaires de France et Bibliothèques Sans Frontières apostrophent ainsi Françoise Nyssen, soulignant que « des moyens financiers sont indispensables pour ouvrir plus largement les bibliothèques ». 

 

Bibliothèque Robert Desnos Montreuil
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Ce 21 septembre, la rue de Valois réunit l’interprofession pour évoquer l’ouverture des bibliothèques, dans le cadre d’une journée complète, en présence d’Érik Orsenna.

 

Missionné par le président Emmanuel Macron, l’écrivain aura pour objectif de convaincre les autorités, bien sûr, mais aussi de concilier les moyens disponibles avec les moyens humains à disposition. A priori, de nouvelles embauches ne sont pas envisageables, avait souligné la ministre, ce qui pose la question des rythmes de travail des personnels en poste... 

 

Mais pour les organisations, le problème qui se pose est plus subtil. Leur courrier est à retrouver ci-dessous, dans son intégralité.
 

 

Au cours de sa campagne, le Président de la République Emmanuel Macron s’est engagé à ouvrir les bibliothèques le dimanche. Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, s’est emparée de ce sujet en missionnant l’écrivain Erik Orsenna afin qu’il effectue un tour de France et fasse l’état des lieux des bibliothèques. Nous ne pouvons que nous réjouir de l’engouement du gouvernement en faveur de la culture.

 

Pourtant, en réduisant les dotations de l’Etat aux collectivités locales, le gouvernement a lié les mains des élus locaux. Si la volonté du gouvernement est bien de permettre à chacun d’avoir accès à la culture, il est indispensable d’y mettre les moyens financiers nécessaires et de créer les conditions pour que les bibliothécaires puissent agir sur leur territoire.

 

11 millions de Français n’ont pas accès à une bibliothèque près de leur lieu de vie. 2,5 millions de Français sont en situation d’illettrisme. La fracture culturelle est bien présente dans notre pays, les replis sur soi et les clivages ne cessent de se multiplier dans notre société.

 

Les bibliothèques jouent pourtant un rôle fondamental pour l’égalité des droits. Ce sont des lieux de découverte, de mixité sociale, de brassage culturel et d’émancipation. Ce sont des lieux qui permettent aux citoyens les plus démunis d’avoir accès facilement et librement à la culture, à l’éducation et au numérique.

 

C’est pourquoi construire, rénover des bibliothèques ou élargir leurs horaires d’ouverture  doivent être une priorité nationale de la politique culturelle de notre pays. Ces cinq dernières années plusieurs mesures positives ont été mises en place, qu’il s’agisse des plans « Bibliothèque ouverte » pour les bibliothèques universitaires ou d’une nouvelle approche des aides en faveur des bibliothèques publiques.

 

L’engagement pour le développement des bibliothèques en France doit être plein et entier. L’enjeu est trop important : la fracture culturelle ne cesse de croître et les risques liés à la désinformation sont de plus en plus important. Les citoyens ont besoin des bibliothèques, elles sont le fondement même d’une société ouverte sur le monde et portent en elles la capacité d’imaginer le futur.