Ouverture du SIEL 2008 à Casablanca

Clément Solym - 09.02.2008

Edition - Les maisons - SIEL - Casablanca - salon


Des participants nombreux et prestigieux

Cette quatorzième édition, organisée par le ministère de la Culture s’ouvre à une thématique très large : « La lecture en fête ». Ce salon se tient du 8 au 17 février à l’Office des foires et expositions de Casablanca. Il vise à contribuer à «la promotion de la production, de l'exploitation et de la distribution du livre au Maroc ».

Pour ce faire, participeront à cette édition 578 exposants venus de 44 pays, avec en invité d’honneur, la France. En plus, s’ajouteront 230 auteurs et intellectuels dont 150 Marocains qui interviendront dans différents colloques et rencontres.

On pourra y croiser notamment Tahar Ben Jelloun, Gilles Leroy, Abdelkrim Ghallab, Mohamed Bennis, Nicolas Fragues, Ali Tizilkad, Abdellatif Laâbi, Véronique Beucler ou encore Azmi Bchara.

Voici aussi quelques-uns des thèmes phares piochés dans un programme très riche : «La situation de la création artistique et littéraire au Sahara», «Création et liberté », «Traduction et dialogue interculturel», «L'écriture journalistique», «Cinéma et littérature», «La nouvelle approche des sentiments dans la littérature», «La critique poétique» ou encore «La création musicale».

Une volonté d'ouverture

Première édition placée sous la houlette de la nouvelle ministre de la Culture, Touria Jabrane, de nombreux Marocains veulent y voir un courant nouveau dans l'appréhension politique de la culture du pays.

Le jeune public ne sera pas en reste. Les enfants auront ainsi rendez-vous avec des expositions et animations sur la bande dessinée, la fabrication de livre, le conte, les droits de l'enfant ou encore l'édition électronique. «On a prévu un programme joignant les valeurs de la lecture et le plaisir de l'animation à travers des ateliers animés autour du livre», avait expliqué le directeur du Salon, Rachid Jebouj.

Plusieurs soirées artistiques seront aussi organisées dans les différents coins de la ville. «Des soirées musicales animées par des artistes marocains et des pièces de théâtre seront jouées dans les différents centres culturels de Casablanca. Notre souci majeur est d'associer la ville au SIEL», avait déclaré Mohamed Bahjaji, représentant du ministère de la Culture.

Avec un budget de 8 millions de DH, cette édition doit redorer le blason du livre et de l’édition au Maroc. Et pourtant, le livre reste encore assez cher dans ce pays pour un citoyen moyen. Toutefois cette édition peut s’appuyer sur les succès passés, auprès d’un public déjà conquis.

La France n'est pas en reste...

En tant qu’invitée d’honneur, la France aura un stand d’une superficie de 270 m2 avec plus de 2000 ouvrages récents. Il accueillera des rencontres et des signatures de jeunes écrivains ou encore de talents confirmés des littératures française et marocaine (Pascal Bruckner, Nicolas Fargues, Irène Frain, Mohamed Mrabet, Titouan Lamazou, Eric Reinhardt, Mohammed Tozy...)

Une rencontre avec les lauréats de grands prix littéraires français : Gilles Leroy (Prix Goncourt 2007) et Christophe Ono-Dit-Biot (Prix Interallié 2007) est également prévue. Plus de cent éditeurs français vont faire le déplacement. C’est là encore une marque de l’intérêt des maisons d’édition pour ce pays.