medias

Owni en liquidation, la fin du site de data journaliste

- 22.12.2012

Edition - Société - data journalisme - OWNI - presse en ligne


Depuis plusieurs semaines, le site Owni lançait des appels, annonçant que la situation financière était des plus mauvaises. Les hashtags #ownioupas et #PayWahtYouWant furent autant de solutions comme des bouteilles à la mer. Mais rien n'y aura fait.

 

 

 

Dans un message diffusé hier, le site de data journalisme, l'alien du parc media français, Owni, s'arrête. 

La déclaration de cessation de paiement, accompagnée d'une procédure de mise en liquidation judiciaire, a été déposée pour la société OWNI SAS, ce matin, le 21/12/12.

On a encore pris tout le monde de court : tout n'était pas centré sur Bugarach. Ces Mayas avaient un sacré flair.

 

Plusieurs années de travail et d'information, et la possibilité de continuer à consulter les archives, proposées en Creative Commons. Parmi les contributeurs, des noms connus de la blogosphère, comme Calimaq, ou Aldus. On perd tout de même un sympathique ET. Et pensée toute particulière. 

 

Object Web Non Identifié, le site avait fait le pari d'une information gratuite, sans financement publicitaire. C'est la société 22mars qui assurait son fonctionnement, depuis le 6 avril 2009. Quelques jours avant l'annonce de sa fermeture...

 

« Owni ne ferme pas. Owni est à vendre. Fini les partenariats avec Wikileaks, le factchecking, le datajournalisme ; de causer de cultures et libertés numériques ; les papiers sur les enjeux économiques, politiques et sociaux du web, etc. Bye, bye ce que l'on a essayé d'être pendant trois ans. Tout ça sonne comme une fermeture. #oupas. On se met en pause. Ensemble. Toujours avec beaucoup d'idées, pour mieux continuer et défendre un média qu'on veut innovant, ambitieux et passionné. »

 

La liquidation judiciaire aura eu raison définitivement de ces bonnes intentions, et la mise en vente n'aura manifestement rien changé, a expliqué Didier Adès, son directeur.

 

Tout cela, sur OWNI.fr