Page 19 : Alain Mabanckou et son roman, Petit Piment

La rédaction - 31.10.2015

Edition - Société - Daniel Picouly - Alain Mabanckou - Petit piment


Dimanche 1er novembre à 12 h 05, sur France Ô , Daniel Picouly ouvre la Page 19 du roman d'Alain Mabanckou "Petit Piment" aux Editions du Seuil sélectionné pour le Goncourt 2015. Un bel entretien intimiste à ne pas rater!

 

Alain Mabanckou, à 19 ans

 

 

« Jeune orphelin de Pointe-Noire, Petit Piment effectue sa scolarité dans une institution placée sous l’autorité abusive et corrompue de Dieudonné Ngoulmoumako. Arrive bientôt la révolution socialiste, les cartes sont redistribuées. L’aventure commence.

 

Elle le conduira notamment chez Maman Fiat 500 et ses dix filles, et la vie semble enfin lui sourire dans la gaité quotidienne de cette maison pas si close que ça, où il rend toutes sortes de services. Jusqu’à ce que ce bonheur s’écroule. Petit Piment finit par perdre la tête, mais pas le nord : il sait qu’il a une vengeance à prendre contre celui qui a brisé son destin. »

 

Dans ce roman envoûté et envoûtant, l’auteur renoue avec le territoire de son enfance, et sait parfaitement allier la naïveté et la lucidité pour nous faire épouser le point de vue de ses personnages.

 

L’entretien est illustré par Joël Cimarron et ponctué par la photo des 19 ans de l’auteur qui le replonge dans ses souvenirs de jeunesse.

 


Pour approfondir

Editeur : Seuil
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782021125092

Petit Piment

de Alain Mabanckou

Jeune orphelin de Pointe-Noire, Petit Piment effectue sa scolarité dans une institution placée sous l’autorité abusive et corrompue de Dieudonné Ngoulmoumako. Arrive bientôt la révolution socialiste, les cartes sont redistribuées. L’aventure commence. Elle le conduira notamment chez Maman Fiat 500 et ses dix filles, et la vie semble enfin lui sourire dans la gaité quotidienne de cette maison pas si close que ça, où il rend toutes sortes de services. Jusqu’à ce que ce bonheur s’écroule. Petit Piment finit par perdre la tête, mais pas le nord: il sait qu’il a une vengeance à prendre contre celui qui a brisé son destin. Dans ce roman envoûté et envoûtant, l’auteur renoue avec le territoire de son enfance, et sait parfaitement allier la naïveté et la lucidité pour nous faire épouser le point de vue de ses personnages. Finaliste du Man Booker Prize International 2015, Alain Mabanckou est l’auteur d’une dizaine de romans dont Verre Cassé (2005) et Mémoires de Porc-épic (prix Renaudot 2006). Son œuvre est traduite dans une vingtaine de langues. Il enseigne la littérature francophone à l’Université de Californie-Los Angeles (UCLA).

J'achète ce livre grand format à 18.50 €

J'achète ce livre numérique à 12.99 €