Pakistan : vers la multiplication des Villes des livres ?

Laure Besnier - 07.03.2018

Edition - International - Pakistan Islamabad - Livres Abordables - Shehr-e-Kitab Cité Livres


À Islamabad, le succès – et le développement — de l'installation « Ville des livres » fait dire au conseiller du Premier ministre sur l'histoire nationale et le patrimoine littéraire, Irfan Siddiqui, qu'elle sera reproduite à Karachi, au sud du pays. Une déclaration qui fait sourire les commentateurs pakistanais.


Islamabad
(Kamranmangrio, CC BY-SA 4.0)

 

La « Shehr-e-Kitab » ou Ville des livres, installée en mai 2016 dans la capitale du Pakistan par la National Book Foundation (Fondation Nationale du livre), se dote ce mois-ci d'un café littéraire et d'une salle de lecture. Il sera possible, à partir du 10 mars, date de l'inauguration de ces nouveautés, de consommer thé, café ou encore de manger, en même temps que de lire. 

 

L'idée de la Ville des livres, composée d'une trentaine d'étagères, est de rendre les livres abordables, pour tous les publics et à des prix accessibles (de 10 à 55 roupies pakistanaises en dessous des prix du marché). Elle a donc connu un certain succès auprès de la population locale.

 

Les ouvrages disponibles sont fournis par des libraires ou des éditeurs : Pakistan librairies National Book Foundation, Mr. Books, Jahangir Books, Kitab Ghar, Idara-e-Ilm-o-Irfan, Al-Faisal Publishers, Book Finders, Old Book Corner, Book Man, Readers Point, Rabia Book House, Ilmi Book Depot, et Book Valley.

 

Irfan Siddiqui, conseiller du Premier ministre pakistanais Shahid Khaqan Abbasi, avait indiqué, en 2016, que la préparation d'un « Shehr-e-Kitab » à Karachi était confirmée, ajoutant que le site serait trois fois plus grand que celui d'Islamabad, avec plus d'une centaine d'étagères.

 

Les commentateurs de Tnps restent sceptiques sur la réalisation de ce projet de développement à Karachi ou à Peshawar, au nord du pays, argumentant que l'installation de la « Shehr-e-Kitab » à Islamabad avait été déjà promise... 24 ans avant son inauguration définitive. 

Cependant, selon Dr Inamul Haq Javed, alors directeur de la National Book Foundation, le projet avait mis du temps à être réalisé car le terrain, acheté en 1994, avait été empiété par l'administration de la mosquée Lal Masjid. De surcroît, en 2016, Irfan Siddiqui indiquait que le terrain à Karachi où s'installerait une nouvelle Ville des livres, avait déjà été acheté, ce qui pourrait accélérer le mouvement. 
 

Via The New Publishing Standard (Tnps), Dawn


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.