Panique en librairies : des manuels de fabrication de bombes en vente libre

Clément Solym - 15.11.2016

Edition - Librairies - fabrication bombes manuels - librairies britanniques internet - législation terrorisme publications


Grosse boulette en cascade dans le monde des librairies britanniques. Les enseignes WHSmith et Waterstones, ainsi qu’Amazon, ont dû retirer des guides de fabrication artisanale de bombes. Juste ça, oui. 

 

 

 

Pas de chance pour les libraires du Royaume-Uni : durant quelques heures, ce 10 novembre, se retrouvaient sur leurs sites internet des titres comme Improvised Munitions Handbook, Boobytraps et Explosives and Demolitions. Vendu par un éditeur tiers, on trouvait un troisième titre toujours dans le même registre : la fabrication de bombes plus ou moins artisanales...

 

Ces trois ouvrages sont en réalité des manuels américains de formation militaire, datés des années 60. Mais depuis le temps, ils sont manifestement devenus très populaires auprès des groupes terroristes. À différentes reprises, on a retrouvé l’un de ces livres dans les affaires de criminels interpellés aux États-Unis. 

 

Les textes venaient manifestement de Skyhorse Publishing, société basée à New York, et dès lors qu’ils ont été identifiés, ont été mis hors ligne. On retrouve d’ailleurs bel et bien les documents dans leurs catalogues, ouvertement mis en vente. 

 

Si pour Waterstones et Amazon.co.uk, le retrait des textes n’est toujours pas effectué, la boutique WH Smith a connu de sérieux déboires. En effet, son site internet a été mis hors ligne durant plus de quatre heures, pour nettoyer la base de données. 

 

 

 

C’est la mise en maintenance inédite du site qui a mis la puce à l’oreille des médias. En effet, la loi britannique sur le terrorisme de 2006 interdit la commercialisation de publications terroristes – le genre auquel on assimilerait tout à fait les titres en question. À plusieurs reprises, les tribunaux de l’île ont considéré ce type de parution comme des solutions utiles pour des terroristes potentiels. De là le refus de commercialisation.

 

WH Smith a garanti que des mesures avaient été immédiatement prises pour supprimer ces références du catalogue et, dans le même temps, de renforcer les contrôles pour éviter qu’une pareille chose ne se reproduise.  

 

Manifestement, les développeurs ont trimé d’arrache-pied pour supprimer toute possibilité future de voir les livres ressortir au détour d’une recherche. Selon le Crown Prosecution Service, section dédiée aux poursuites judiciaires, les documents contiennent des diagrammes ainsi que des dessins et des conseils pour réaliser des bombes comportant des produits chimiques ordinaires.

 

Des instructions détaillées, donc, pour toute personne qui souhaiterait réaliser de vrais outils de mort. Le tout avec une approche extrêmement conviviale, assure le CPS, d’autant plus que les ingrédients nécessaires sont vendus dans des supermarchés...

 

via The Register