Paradis rêvé du lecteur gourmand : bienvenue en librairie-café

Auteur invité - 05.11.2019

Edition - Librairies - paradis lecteur gourmand - librairie café - commerce diversification


Effet de mode bobo ou véritable second souffle pour les points de vente culturels de quartier : les librairies-cafés se font-elles le symptôme d’une nouvelle manière de croquer du livre ? « Tout plaquer pour ouvrir une librairie-café associative et solidaire dans le Larzac. » Liké par des milliers de personnes, on trouve régulièrement ce type de message sur les réseaux sociaux.

Krazy Kat - librairie BD à Bordeaux
Krazy Kat Bordeaux - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 

 
Qui n’a jamais rêvé de troquer la pression des responsabilités professionnelles pour s’épanouir entre les rayons confortables d’une boutique chaleureuse, l’odeur du café flottant dans l’air, sur un fond musical d’un vieux vinyle ? À travers les témoignages de quelques professionnels et chiffres à l’appui, découvrez le quotidien de ces chanceux qui tentent de renouveler le métier de libraire. 
 

“Lire c’est boire et manger”, Victor Hugo


Entreprise hybride et chimérique, à mi-chemin entre la restauration et la boutique culturelle, la librairie-café gère autant de stocks de denrées périssables que d’ouvrages quantifiables, appâte le chaland avec des pâtisseries pour mieux lui vendre un roman ou une bande dessinée.

Elles rencontrent un succès fulgurant en Bretagne, où se sont développés 25 établissements, on en compte environ une centaine dans toute la France depuis 1993. De taille et de nature variable, dans un ancien café, une ancienne librairie, une boîte de nuit, ou dans la verrière d’un particulier : chaque librairie-café est différente de sa voisine. 
 

D’où vient cet engouement ? 


Rétablir le capital culturel d’un quartier, se reconvertir après une carrière derrière un bureau, réaliser un rêve... À l’instar de Matthieu Saint-Denis, gérant de la librairie Krazy Kat à Bordeaux, tous rejoignent l’aventure d’une librairie-café par passion. « J’aimais l’ambiance, le fond de cette librairie, c’est ce qui m’a donné envie de reprendre l’affaire lorsque l’ancien gérant a pris sa retraite », nous indique-t-il.
 

Analyse de marché 


Il n’existe pas d’études économiques nationales sur les librairies-cafés. Le guide de l’ARL1 décrit la diversification des activités comme un produit à forte valeur ajoutée. Les commerçants qui nous ont répondu s’expriment sur un chiffre d’affaires assez inégalement réparti entre les deux activités. Au Krazy Kat, « 94 % des ventes
sont dues à la librairie, le café tourne presque à perte ! 
» ajoute Matthieu Saint-Denis.

Café librairie - infographie
infographie Élise Frénois et Léa Haurie-Hontas 

 
Pour d’autres, le bar permet de dégager une marge significative et d’investir dans la librairie ou dans d’autres activités, comme chez Calibou & Co (Godewarsevelde, Hauts-de-France) : « L’activité café nous laisse une marge que n’ont pas les autres librairies. » L’ARL souligne cependant que cette double activité peut entraîner du surmenage. 
 

Des non-lecteurs en librairie 


La diversification des activités attire des clients même non-lecteurs. Les libraires de La Régulière (Paris XVIIIe) parlent à Causette de « ce monsieur venu une première fois pour prendre un café. Revenu ensuite pour évoquer son goût pour les polars. Et qui, la troisième fois, est reparti avec un roman policier sous le bras ». L’espace-bar et surtout la licence de débit de boisson permettent de créer des espaces conviviaux, là où une librairie classique attire une clientèle plutôt solitaire et silencieuse. Quoi de plus chaleureux qu’une boisson chaude ? 

L’investissement de l’image romantique du lecteur qui lit enfoncé confortablement dans un fauteuil en sirotant un thé fumant. Rendez-vous fréquents, ambiance singulière et communication numérique appropriée : le combo gagnant pour se créer une communauté d’habitués, visiteurs assidus qui participent ainsi à la vie du lieu culturel. Chacun élabore sa stratégie, tant pour faire comprendre aux touristes qu’ils ne peuvent pas s’asseoir et lire un livre sans l’acheter, qu’aux fêtards qui prennent l’apéro que la soirée mousse, c’est la rue d’à côté. 

L’originalité de ces lieux insolites et la qualité de l’offre proposée, tant côté restaurant que côté librairie, font face à une réalité plus délicate. Les commerces indépendants ont toujours du mal à survivre, lorsque les multinationales comme Amazon ne reculent devant rien (optimisation fiscale, exploitation des travailleurs, licenciements abusifs, conditions de travail immorales) pour s’enrichir à tout prix.

Après avoir réalisé une analyse de leur attractivité, nous encourageons nos lecteurs à soutenir les librairies indépendantes, afin de stimuler l’économie locale et éthique, et notamment les librairies-cafés, pour le faire tout en mangeant un gâteau pendant une séance de dédicaces. 

par Élise Frénois et Léa Haurie-Hontas 
  

Dossier : L'attractivité des librairies, malgré Amazon ou Netflix


Commentaires
Idée de projet intéressante
Merci pour cet article inspirant !
Bonjour, j'ai pendant 10 ans, animer des ateliers d'écriture adulte/enfants confondus au café librairie "le kiosque" a Villers Cotterets. Un lieu magique tel que vous le décrivez. Particularité. ils ne vendaient que des livres d'occasion. 2 samedis par mois, les consommateurs se délectaient à leur table de nos textes lus entre nous. Il y avait du thé des poètes et des gâteaux. Aujourd'hui une des enfants devenue libraire et pâtissière a pour projet d'ouvrir son café librairie. Je suis très heureuse d'avoir fait des émules.

Vive les cafés librairie non intellos. Isabelle
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.