Parcours d'auteurs : le festival Interbibly envoie Nan Aurousseau à l'ombre

Julien Helmlinger - 29.11.2013

Edition - International - Parcours d'auteurs - Champagne-Ardenne - Nan Aurousseau


Depuis le 15 et jusqu'au 30 novembre, l'association Interbibly, dont la prime ambition est d'enrichir la vie littéraire en Région Champagne-Ardenne, organise la seconde édition de son festival itinérant annuel, sur le thème « Parcours d'auteurs : de l'écrit à l'écran ». Au menu : des rencontres dans les bibliothèques tissant des liens entre écriture, cinéma et autres arts, ainsi qu'un détour plus insolite marqué par la visite de l'écrivain Nan Aurousseau derrière les barreaux.

 

 

Nan Aurousseau (Photo : Interbibly)

 

 

De l'écrit à l'écran, le thème a de quoi susciter les intérêts, et semble d'autant plus de circonstance qu'aujourd'hui près de quatre films sur dix seraient adaptés d'ouvrages littéraires. Six rencontres ont ainsi été programmées à travers le département de l'Aube, de Romilly à Bréviandes. Celles-ci mettaient en scène les oeuvres d'écrivains au rang desquels : Franz Bartelt, Nan Aurousseau, Hugo Boris, Yves Bichet, ou encore Dominique Manotti, sans faire l'impasse sur aucun genre.

 

Outre les bibliothèques, le festival a fait quelques escales insolites derrière les barreaux. Après s'être immergé brièvement parmi les détenus de la maison d'arrêt de Chaumont et de la centrale de Clairvoix, l'auteur Nan Aurousseau est intervenu vendredi dernier dans la maison d'arrêt de Châlons-en-Champagne.

 

Né en 1951, l'écrivain a lui-même été incarcéré sept années durant pour une affaire de vol à main armée, avant de trouver sa voie dans l'écriture de romans, comme Bleu de chauffe, ou encore Quand le mal est fait, parmi d'autres scénarios ou la réalisation cinématographique. Une seconde chance qui aurait été favorisée par la rencontre avec et les encouragements de Jean-Patrick Manchette.

 

Avec le concours en amont de l'équipe de la bibliothèque Pompidou de Châlons et des services pénitentiaires d'insertion et de probation, l'auteur a pu faire découvrir son oeuvre mais aussi son parcours aux détenus, qui pourront, c'est tout ce qu'on leur souhaite, suivre l'exemple. Comme l'explique Émilie Chevalme, chargée de mission patrimoine chez Interbibly : « La prison fut pour lui l'occasion de lire, d'apprendre, de passer des diplômes. »