Paris annule l'amende infligée pour avoir mis un livre en partage dans la rue

Clément Solym - 17.02.2017

Edition - Société - amende paris livre - dépot ordures liver - mairie Paris amende


L’histoire finira bien, comme il se doit : cette Parisienne qui avait eu l’idée de partager un livre avec ses concitoyens écopait d’une amende. Une verbalisation de 68 € pour du book crossing, l’histoire était totalement stupide. Heureusement, la mairie de Paris a décidé de réagir.

 

NYC: Book on a garbage can

Andrew Kuchling, CC BY 2.0

 

 

L’avis de contravention que cette contribuable avait partagé sur Facebook avait rapidement fait le tour de la toile. Selon les forces de police, le book-crossing était assimilé à un dépôt d’ordures – et par conséquent, 68 € d’amende.

 

La situation était totalement saugrenue, et cette enseignante se retrouvait victime de la brigade anti-incivilités qu’Anne Hidalgo a mise au point en 2016. Un excès de zèle qui s’avérait choquant, alors que son intention n’était finalement que de partager un ouvrage.

 

C’est qu’à l’origine de cette histoire, cette enseignante cherchait une boîte à livre, dans le XVIIIe arrondissement, pour déposer son ouvrage. Et elle s’est résignée, à le laisser tel que, faute de mettre la main sur l’une de ces librairies de rue.

 

Alertée par les reprises de l’information dans les médias, la mairie de Paris a finalement eu une petite réaction :

 

 

Rappelons que 68 € d’amende pour un livre partagé équivalent à la même infraction que celle encourue pour un jet de mégot dans la rue ou pour des déjections canines – ou encore le fait d’uriner en pleine rue. Reste encore à se faire confirmer une information pour l'instant diffusée uniquement via Twitter.