Paris : Arnaque immobilière à la Fnac des Ternes

Julien Helmlinger - 13.08.2013

Edition - International - Fnac - Avenue des Ternes - Arnaque


La juge d'instruction Céline Hildenbrandt, a été saisie d'une information judiciaire pour « tentative d'escroquerie » tandis que de prétendus émissaires du gouvernement de Tripoli ont tenté de s'emparer de l'immeuble loué par l'enseigne de distribution de biens culturels, avenue des Ternes. Une bâtisse de 15.000 m² et d'une valeur estimée à 200 millions d'euros, qui a de quoi attirer l'attention du monde de l'immobilier parisien. Une audience en référé doit se tenir ce 12 août au palais de justice de Paris pour demander l'annulation d'une promesse de vente.

  

L'immeuble est propriété de l'Etat Lybien depuis 1992, via son fonds d'investissement Lafico et deux sociétés françaises, la CER et la Financière CER. Mais après la chute de Kadhafi, le Français Sam Zormati, déjà accusé d'avoir tenté de vendre un faux passeport à Ziad Takieddine, homme-clé de l'affaire Karachi, le Libyen Mohamed Massoud Nuri Harati et le Tunisien Tahar Ben Hassine ont tenté de se l'approprier, munis d'un mandat prétendument signé par le nouveau gouvernement de Tripoli et homme de paille à l'appui... (via ParisMatch)