Paris Bibliothèques devient Bibliocité :, pour s'ouvrir à d'autres villes de France

Antoine Oury - 07.06.2017

Edition - Bibliothèques - Paris Bibliothèques - Bibliocité : - association programmation culturelle


L'association Paris Bibliothèques assure depuis 1985 la programmation culturelle des bibliothèques et médiathèques de la ville de Paris. A cette époque, elle s'appelait Agence culturelle de Paris. Au fil des années, les événements se sont enchaînés, bientôt pour d'autres organismes, et l'association change à nouveau de nom, devient « Bibliocité : » et entend bien affirmer sa présence dans d'autres villes de France.

 
Médiathèque Françoise Sagan (Paris 10e)
Une exposition à la médiathèque Françoise Sagan
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

Avec ce changement de nom, Bibliocité : « ne compte plus s'arrêter à Paris. Nous voudrions élargir notre champ d'action, pourquoi pas vers d'autres villes », explique Annabelle Alain, responsable de la communication de l'association loi 1901. Opérateur historique pour les bibliothèques de Paris, Bibliocité : dépend d'un marché public avec la municipalité et assure entre 1600 et 1900 opérations par an au sein du réseau d'établissements de lecture publique.

 

La mission de l'association ? « Favoriser l'accès de tous les publics, notamment les plus jeunes, aux savoirs, à la documentation, et à tout ce qui permet de construire sa citoyenneté » : les 8 personnes de Bibliocité : tentent, par la programmation culturelle, d'appliquer ce programme. « Nous mettons en place des événements, concerts, expositions, avec la volonté de témoigner que les bibliothèques, au-delà de la rencontre littéraire, sont un lieu totalement ouvert sur la société », souligne Annabelle Alain.

 

Le fait qu'une association soit chargée de la programmation culturelle du réseau d'établissements d'une ville est assez exceptionnel en France, d'autant plus que le réseau de Paris est particulièrement développé avec plus de 70 bibliothèques municipales, de prêt ou patrimoniales. Une programmation culturelle qui reste très dense, grâce aux ouvertures d'établissements comme Françoise Sagan ou Lagny, prochainement, dans le XXe.

 

« Les bibliothécaires sont parties prenantes de la programmation culturelle : nous montons les événements avec eux avec un travail de collaboration assez étroit. Nous sommes producteurs, nous allons chercher les financements, puis nous accompagnons et nous conseillons », explique-t-on à Bibliocité :. « Nous intervenons beaucoup pour des opérations de réseau, comme pour l'année France-Colombie, par exemple : quand un établissement travaille avec le conservatoire à proximité, par exemple, nous n'intervenons pas, bien sûr », ajoute Carole Médrinal, directrice de Bibliocité :.

 

Culture et innovation
 

Depuis quelque temps, Bibliocité : organise aussi des événements pour d'autres organisations : récemment, les 10 ans de l'association danoise ICORN, qui vient en aide aux artistes réfugiés, ont été organisés par Bibliocité :, avec des événements à l'Hôtel de Ville de Paris, dans des bibliothèques et à la Maison de la Poésie.

Le festival Numok, 3e édition en 2017, témoigne en octobre de la volonté des bibliothèques et des agents « de s'inscrire dans tous les champs de la culture et de l'innovation », en accueillant les nouvelles technologies dans les établissements. Ce projet copiloté par le Bureau des Bibliothèques de la ville de Paris et Bibliocité : a permis à l'association de se démarquer.

Toutes les animations de Bibliocité : sont recensées dans En Vue, le magazine que l'association édite, diffusé dans les bibliothèques du réseau et dans les mairies d'arrondissement.

Seule ombre au tableau, l'abandon des activités d'édition, qui couvrait les catalogues d'exposition des bibliothèques patrimoniales. « Il y a moins d'expositions qu'avant, et la ville ne passe plus de commandes », explique Carole Médrinal, « probablement pour des raisons budgétaires. Les activités d'édition ont donc été mises en sommeil. »

Bibliocité : coproduira malgré tout quelques expositions, comme celle de la médiathèque Françoise Sagan, consacrée à une partie de sa collection de L'Heure joyeuse, et une autre à la bibliothèque Forney (spécialisée dans les arts déco et métiers d'art), sur l'art de l'affichiste et graphiste Charles Loupot.

 

Parallèlement à son changement de nom, Bibliocité : change de présidence, avec l'arrivée de Marie Desplechin, élue par le conseil d'administration. Un CA qui fixe les orientations de la structure et les objectifs, et qui rassemble des personnalités de l'écriture, de la lecture et de la presse, comme Alain Rémond, Michelle Perrot, Pierre Lepape, Patricia Martin, Aline Girard, Emmanuèle Payen, Xavier De La Porte... Marie Desplechin remplace le journaliste Jean-Marie Borzeix, président d'honneur.